Daryl Waits - The Rustler

28/07/2005, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DARYL WAITS - The Rustler
(Paradeco)

DARYL WAITS - The Rustler L'indy-rock crade n'est pas mort. Daryl Waits nous le prouve encore avec "The Rustler", un album lo-fi jusqu'au bout des ongles. Waits est un irréductible qui ne s'est pas laissé attirer par les sirènes de la production claire et léchée, pourtant financièrement bien plus abordable aujourd'hui. Des mecs qui font du lo-fi, il y en a 500, vous me direz, et bien Daryl Waits est le 501ème. Mais ce dernier nous prouve, ce n'était pas évident à la base, qu'on peut faire encore des trucs intéressants en lo-fi sans répéter avec excès les exercices des maîtres. A l'instar d'Eric Fifteen (Party Of One), Waits reprend les côtés les plus intéressants de ce style en voie de disparition et en écarte les aspects les plus rebutants pour produire un album qu'on qualifiera simplement d'honorable. Honorable, car le lo-fi ne produit que rarement, voire jamais les albums de l'année, c'est d'ailleurs pour ça aussi qu'on aime ce style à la fois décalé et sans prétention.
Waits est schizophrène, il se divise donc en deux individus, l'un préférant une pop-indy plus accessible (à la Malkmus) alors que l'autre part dans une direction bien plus noire et barrée (à la Loewenstein). "The Rustler" est donc un bon combat opposant des morceaux "profanes" contre des morceaux "sacrés" (une distinction faite par Waits lui-même). On assiste alors à une succession de compositions gentiment décalées ("Ralph Nader Looses Again") entrecoupés de titres bien plus énervés ("Neu\") pour finir sur le déroutant "Plump" sous-titré "je peux chanter comme Kim Gordon" (en français dans le texte) et chanté, en partie, dans un français laborieux. Alors, en ces temps de retour du religieux, on préférerait pour le symbole que ce soit les "profanes" qui remportent le match contre les "sacrés". Mais on assiste finalement à un beau match nul, pas à un pathétique 0-0 entre l'OM et le PSG, mais plutôt à un beau 3-3 entre le Barça et le Real.

Vincent Le Doeuff

Afamishiado
First Time
Bingo
Freem
Fire
Neu\
Gather
Hulk Hands
I Want Bees!
Punk'd
Ralph Nader Looses Again
Pillow
Optimum
Ham Hocks
Louder
Parding, Parding
Splitter
Tabletop
Plump


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals