David Ramos - This Up Here

07/07/2008, par Sylvain Bertot | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DAVID RAMOS - This Up Here
(Fake Four Inc. / Grimm Image) - acheter ce disque

DAVID RAMOS - This Up Here David Ramos est pareil à son frère. Leurs voix ont un air de famille, et pour cause. Ils s'épaulent et se complètent au sein de leurs projets communs, Toca et Anonymous Inc. Comme Ceschi, David suit une dérivée pop et folk à la Why?, il privilégie une formule rock, mais où son appartenance à la scène West Coast Underground et l'influence du Project Blowed restent patentes, notamment par ces chants capables de se muer très rapidement en raps soutenus. Comme son frangin, celui qui a été batteur pour Busdriver et pour Aceyalone revient aux sources, chez les Beatles, vers cet éternel musical où des chansons nostalgiques et des histoires d'amours déçues s'accommodent d'effets psychédéliques, mais il n'oublie pas qu'il est passé par le hip hop. David est le double de Ceschi. Voilà qui devrait nous conforter vu l'intérêt de "Fake Flowers" et l'excellence de "They Hate Francisco False", deux albums sortis par son frère. Pourtant, cela fonctionne moins bien. A l'instar de "Jesus Taylor Thomas", l'album précédent du chanteur, rappeur et multi-instrumentiste, "This Up Here" est brouillon, décousu, mal géré, moins direct et moins ligne claire que les albums du frérot, pourtant son premier supporter. Avec ce côté lofi et la pluie d'instruments qui s'abat sur ce petit album, guitares, banjo, synthétiseurs, boîtes à rythmes, trompette, melodica, glockenspiel, la confusion domine, et des chansons qui pourraient êtres bonnes individuellement, "Face Full" par exemple, se noient dans un brouet à la limite de l'insipide. Dommage, donc, que ce soit avec ce disque que les frères Ramos inaugurent un nouveau label, Fake Four Inc, auquel il faudra souhaiter des sorties plus palpitantes.

Sylvain Bertot

A lire également, sur David Ramos :
la chronique de "Jesus Taylor Thomas" (2006)
Pulse
Count
Kings and Queens
One Last Stop
Breathe
Don't Exist
Looked at
From Your Cup
Face Full
Satelite
Sober Sunday
How the Night Turned Cold
Fate of
Watchtower
Wax Finger
Long Road Ahead
Island Song


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals