David Shrigley - Worried Noodles

01/02/2008, par Christophe Patris | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DAVID SHRIGLEY - Worried Noodles
(Tomlab) [site] - acheter ce disque

DAVID SHRIGLEY - Worried NoodlesIl y a deux ans, l'artiste contemporain glaswégien David Shrigley sortait "Worried Noodles". On y trouvait une jolie pochette, 39 chansons, de belles paroles, des illustrations suggestives... mais pas de disque. Avec ce "non-disque" sorti sur un vrai label (Tomlab, tout de même !), Shrigley décloisonnait avec finesse les différentes disciplines artistiques et soulevait un paradoxe : d'un côté la dématérialisation (et donc disparition ?) de la musique, de l'autre l'objectualisation de plus en plus collectionnable de son emballage. Ni tout à fait un disque, ni tout à fait un livre d'art, "Worried Noodles" était un objet hybride qui jouait avec les codes et nos habitudes de consommation.
Tout cela n'aurait sans doute jamais dépassé le cercle arty des initiés si Tomlab n'avait décidé de convier les groupes phares de son catalogue (ainsi que quelques invités) à matérialiser ces 39 chansons inexistantes pour célébrer le (déjà) centième album du label. Bien sûr, l'art contemporain y perd un concept fatalement rendu caduque, mais les amateurs de pop moderne, à la vue du casting, ont de quoi se réjouir : Grizzly Bear, Final Fantasy, Aidan Moffat, Yacht, Deerhoof, Franz Ferdinand, Psapp, Cibelle, Liars, Hot Chip, Casiotone for the Painfully Alone, David Byrne, TV on the Radio... ne sont que quelques-uns des groupes à s'approprier une des non-chansons de Shrigley. Le résultat, désespérément impeccable, est très dans l'air du temps : à la fois lo-fi et dansant, intello et rock'n'roll, gauche et sexy... Avec "Worried Noodles", Tomlab a clairement tiré le gros lot et s'offre par la même occasion une carte de visite futée et hors normes. Chacun trouvera forcément son lot de bonnes surprises et de découvertes parmi la liste impressionnante (pour ne pas dire écoeurante) de groupes participant au disque. On regrettera peut-être alors l'absence de faille apparente dans ce super-projet, qui souffre pourtant d'un défaut majeur : celui de faire l'impasse sur l'intention initiale de Shrigley - "ne pas faire un disque".

Christophe Patris
Roger Ferguson - Welcome Singer
Christopher Francis - One
Grizzly Bear - Blackcurrant Jam
R. Stevie Moore - Live in Fear
Phil Elvrum & Nick Krgovich - Whatcha Doin
Scarlett s Well - Maybe
Psapp - Sad Song
Aidan Moffat & The Best Of's - Your Hands Are Cold
Yacht - I Saw You
Simon Bookish - Prince of Wales
Deerhoof - You, Dog (AKA Kidz Are so Small)
Hank - Baby's Bible
Marriot 1262 (TV on the Radio Portland Chapter) - Sweet, Sweet Potato
David Byrne - For You
James Chadwick - The Wooden Floor
Islands - Joy
Cotton Candy - A Sentimental Song
Franz Ferdinand - No
Alig Fodder - The Hole
Cibelle - Elaine
Dirty Projectors - Come Forward
The Curtains - Show Me the Way Things Work
Max Tundra - A Truce
Munch Munch - Squirrel
Liars - Panic Button
Tussle (ft. David Shrigley) - A Clash of Heads
Trans AM - The Film
John Shankie - A Song
Scout Niblett The Bell
Final Fantasy - Joys
Mt. Eerie - A Sentimental Song
The Dead Science - Once I Found a Diamond
Lord Cut Glass - Maybe
No Kids - Another Song
Hot Chip - No
Casiotone For The Painfully Alone - The Pretty Girl
Mitch Friedman - Awesome
Pyrolator & Stoya - Elaine
Les Georges Leningrad - Manager and Coordinator of Prostitutes

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews