Deep in the groove

09/07/2007, par | Autre chose |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Parmi les pervers qui ne manquaient aucun des pornos soft vintage que diffusait M6 il y a quelques années, il y avait encore plus pervers : ceux qui les écoutaient plus qu'ils ne les regardaient, guettant les musiques fabuleusement kitsch qui accompagnaient invariablement les scènes olé-olé. C'est à ces personnes plus ou moins fréquentables qu'ont dû penser les instigateurs de la compilation "Porn Groove", parue sur Sober&Gentle (le label parisien de Cocoon ou Hey Hey My My), qui rassemble douze exemples de cet easy listening-jazz-funk dégénéré. Au menu, des basses érectiles, des cuivres turgescents, des percussions très rentre-dedans, des voix orgasmiques, des noms impossibles (Orchester Frank Valdor, The Vampire Sound Inc., Gert Wilden & Orchestra, Armando Trovaioli...) et des titres qui ne trompent pas sur la marchandise ("Deeper and Deeper", "Love, Love, Love", "Dove vai tutta nuda", "Modern Sex", " All Pink on the Inside"...). Avouons quand même que dans l'ensemble, il s'agit davantage de curiosités pour animer les blind-tests entre amis que de véritables chefs-d'oeuvre : contrairement au cinéma fantastique et d'horreur (avec notamment la fructueuse collaboration entre Dario Argento et le groupe italien Goblin), le cinéma érotique semble n'avoir pas initié de grandes avancées musicales, les compositeurs se contentant d'accommoder à leur sauce les sons à la mode de l'époque. Les collectionneurs de musiques de films devraient quand même y trouver leur compte. Le très chouette site du label Sober&Gentle

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals