Denzel + Huhn - Time is a Good Thing

08/01/2003, par mr modular | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DENZEL + HUHN - Time is a good thing
(City Centre Offices / Ici d'Ailleurs) - [site]

DENZEL + HUHN - Time is a good thingBertram Denzel et Erik Huhn sont des amis de Robert Lippok et, évidemment, à la première écoute de "Time is a good thing", on espère entendre To Rococo Rot ou Tarwater en mieux (cet album est sorti quelques semaines avant le nouvel album de Tarwater). Et évidemment, comme toujours quand on a ce genre d'idées préconçues, on est forcément déçu. Parce que la musique de Denzel + Huhn, pour être proche de celle de la famille To Rococo Rot, possède néanmoins sa propre personnalité, sa propre richesse, et n'en est pas spécialement comparable : leur trajectoire électronique est plus sombre, plus rampante, plus sub-aquatique encore.
"Chicago" nous accompagne au début de cette plongée en apnée. Loin d'être une ode aux affreux pompiers jazz-rock du même nom, ce titre ravive le souvenir des dernières explorations sonores de Slowdive, période "5 ep" / "Pygmalion". Rappelons ici que les studios de Denzel + Huhn ne sont probablement pas très éloignés des bureaux de Morr Music.
La réelle personnalité de Denzel + Huhn commence à se faire sentir à partir de "Coend" et ses samples acérés. "Coend" serait le fruit d'une manipulation génétique hasardeuse ayant abouti au croisement d'une anguille et d'un ourson. Puis les deux compères prennent leur temps le long de "A 54" pour faire émerger en 6'30 un son (croisement d'un bruit de cloche d'église et d'un bruit de train en mouvement ? Allez savoir) qui, infime au début du morceau finit par emplir tout l'espace. Loin de se poser en exercice arty démonstratif et vain, ce morceau constitue une véritable rampe de lancement pour l'auditeur. Après ce titre et s'il l'accepte, l'auditeur peut se laisser aller à l'écoute contemplative sans que le temps ait de l'importance. A ce moment, "Time is a Good Thing" s'ouvre sur un monde sensoriel particulier et pourrait être l'équivalent des biopods du film "Existenz". La musique électronique devient alors une expérience biologique (d'ailleurs n'est-ce pas justement ça le son caractéristique de la charnière 90's-00's ?).
En somme, Denzel et Huhn ne pouvaient pas trouver meilleur titre à leur album. "Time is a good thing" invite effectivement à s'asseoir et à ECOUTER en laissant le temps s'écouler lentement au gré de ses vaguelettes électroniques. Sans se préoccuper d'autre chose.

mr modular

Chicago
Alto
Coend
A 54
Kinogat
Ehe
Melight
Shaffel
Rebirthsample
Rye
Faller
Konide
Cotier

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals