Devendra Banhart - Niño Rojo

03/11/2004, par Vinnie Terranova | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DEVENDRA BANHART - Niño Rojo
(XLrecordings / Beggars)

DEVENDRA BANHART - Niño RojoDevendra Banhart aura indubitablement été l'un des acteurs remarquables de cette année 2004. Six mois après "Rejoicing In The Hands" voici déjà "Niño Rojo", comme une confirmation que cette année sera la sienne.
On retrouve ici seize morceaux issus de la même session d'enregistrement que son prédécesseur. De fait, il ne faut pas hésiter à parler de double album lorsque l'on évoque ces deux opus. Pour Banhart lui-même, "Niño Rojo" est clairement le fils de "Rejoicing In The Hands".
La tâche du chroniqueur n'est pas facilitée par cette proximité : que dire en effet d'un album quasiment identique au précédent aussi bien par la qualité des chansons que par l'ambiance qui s'en dégage ?
On pourrait éventuellement ne pas en parler et mieux l'écouter. A trop parler de musique on oublie parfois de l'entendre. Et, ici, on risquerait de ne pas entendre le violon discret de "Little Yellow Spider" , le fingerpicking en mode mineur de "A Ribbon", le piano de "Noah", les oiseaux de "Water May Walk". On n'entendrait pas cette voix, ce folk primitif, qui nous sont devenus si familiers en à peine un an.
Ce "Niño Rojo" permet aussi de s'interroger sur la suite de la carrière de Devendra Banhart . En effet, après ces deux albums de 2004 on a le sentiment qu'il a tout de même fait le tour de la question en matière de folknic attitude. On se plaît alors à imaginer ce que pourraient donner ses futures chansons accompagnées par une formation plus classique. Le rock moite de "Be Kind" fournit à ce titre une piste intéressante.
Le prochain album nous donnera aussi la réponse à cette autre question : Devendra Banhart, hype ou réel talent ? La barre est placée haut, car l'homme sera forcément attendu au tournant, non pas d'une simple confirmation, mais d'une évolution doublée d'une évaluation de la sincérité de sa démarche. Autrement dit, il lui sera difficile de nous resservir la même recette sans y apporter un peu de nouveauté et ce supplément d'âme qui fait les grandes oeuvres. Souvenons nous qu'à un tournant de sa carrière, Will Oldham nous avait offert un "Arise Therefore" qui balaya le peu de doute qu'on pouvait avoir sur l'ampleur de son potentiel.
Mais pour l'instant, taisons nous, écoutons et attendons la suite.

Vinnie Terranova

Wake Up Little Sparrow
Ai Mama
We All Know
Little Yellow Spider
A Ribbon
At The Hop
My Ships
Noah
Sister
Water May Walk
Horseheadedfleshwizard
An Island
Be Kind
Owl Eyes
The Godd Red Road
Electric Heart

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews