The Disco Students - 9/8-9-10-11 - The Disco Students Live in New York

26/06/2005, par Guillaume Sautereau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE DISCO STUDENTS - 9/8-9-10-11 - The Disco Students Live In New York
(Yeah!Yeah!Yeah Records) [site]

THE DISCO STUDENTS - 9/8-9-10-11 - The Disco Students Live In New YorkLes absents ont toujours tort, à ce qu'il paraît. Pourtant, il y en a qui râlent : les Disco Students, absents de l'actualité discographique depuis plus de vingt ans, par exemple, en sont à reprocher à Morrissey de leur avoir piqué toutes leurs idées. Soit.
Débutée en 1979, la carrière des Disco Students, riche en concerts et en changements de line-up mais pas trop en succès et sorties discographiques, s'était arrêtée au début des années 90. Remis en selle fin 2003 par la rencontre d'un guitariste, le fondateur du groupe, Simon Cheetham, alors collaborateur reconnu de multiples fanzines de foot, réactive le groupe, trouve un label et sort un EP en mars 2004. Soit 25 ans après la formation du groupe... et 23 ans après leur dernier single ! En septembre 2004, le groupe donne quatre concerts à New York ; cette quatrième sortie en est le témoignage discographique.
A l'écoute du disque, il est loin d'être évident que Morrissey ait pu piquer quoi que ce soit aux Disco Students, mais la chanson évoquant ce peu probable larcin n'en est pas moins délectable. Il faudrait la citer en entier pour lui rendre justice, mais la phrase d'intro à elle seule suffit à faire pouffer un petit peu mesquinement : "Look at him, he makes me spit, the little shit / With his receding quiff."
Par contre, si aucun des groupes jeunots actuels embarqués dans le wagon du revival post-punk n'a jamais, à ma connaissance, cité l'influence des Disco Students (ou été accusé de les avoir plagiés), il y aurait matière, à l'écoute de ces huit titres sur lesquels on retrouve les éléments constitutifs du genre : guitares crispées et tournoyantes, basse sourde. Pour une fois, c'est d'origine. Un peu desservis par la prise de son live, les Disco Students montrent à quelques reprises un réel talent pour l'écriture de titres accrocheurs ("Lake Superior", pas très loin de The Wake période Factory, "The Most Handsome Man on TV" ou "I Ain't Been With No Prostitute") et, à l'instar du premier morceau consacré à Steven Patrick ou du dernier - un hommage posthume anticipé à Mark E. Smith -, un don pour les paroles malignes et moqueuses (dommage qu'elles soient souvent à peine audibles). Difficile tout de même de parler d'exhumation d'un trésor caché de la new wave, loin de là, mais s'ils se remettent sérieusement au boulot comme ils semblent en avoir l'intention, les Disco Students pourraient bien d'ici peu - ou alors il faudra attendre le prochain revival, dans 25 ans - produire quelques très bons morceaux.

Guillaume

Morrissey Stole All My Ideas
Lake Superior
The Chrysler Building
South Africa House
The Most Handsome Man on T.V
I Ain't Been With No Prostitute
My First Day Out Of Jail
Mark E. Smith's Dead



les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews