Doctor Flake - Track by Track

04/04/2014, par Luc Taramini | Track by track |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

 Doctor Flake portrait

"Acchordance" est né, dans sa globalité, avec des boucles de guitares samplées ici ou là. Certaines ont été rejouées, d'autres non. Le processus de création s'est étendu entre janvier 2009 et juillet 2013. 

Leitmotiv

Une note en boucle, puis l'autre au bout de 4 mesures. Cette loop a été le départ du titre. J'ai ensuite joué le beat, la basse, le piano, les chœurs, les ambiances. J'ai re-visionné "Bad Lieutenant" un jour et j'ai samplé la toxico qui fait un fix à Harvey Keitel en disant "Give crazy". Ca collait avec l'ambiance du titre. Le titre est arrivé à ce moment précis. Mon leitmotiv devait se résumer à donner. Ensuite j'ai fait scratché les chœurs et la voix par Edouard Malinverno.

Lonely Road 

C'est une boucle de guitare que j'ai chinée. Même processus que précédemment. L'idée était là depuis début 2009. Je l'avais proposée à Vale (Poher) et Miscellaneous mais ça ne les inspirait pas des masses. Un jour (2009? 2010?) je reçois un mail de Malika qui me dit apprécier ma musique et me propose sa voix pour une idée éventuelle. Je repense à ce beat, lui envoie. Elle me renvoie des idées un an après, on fait un ping-pong de mails pour finaliser le truc en 2012 ! Le morceau de départ a été épuré pour un résultat assez aérien. On a trouvé la formule pour que le titre évolue sans structure trop formatée, sans couplets.  

Women in Dub

La boucle de guitare originale provient d'un titre d'un hit de dub. C'est un des derniers titres réalisés pour "Acchordance". J'avais envie de faire un morceau de dub alors j'ai demandé à Yacine El Fath, le guitariste qui a joué/rejoué toutes les guitares non samplées sur l'album, de faire la guitare, et le keyboard. J'ai ensuite programmé le beat, et les basses. Puis les chœurs ont été joués et m'ont donné l'idée de mettre des ambiances féminines (bruit de talons, etc.). Le titre est venu naturellement dans la foulée.

Dischord

Impossible de me rappeler l'origine du sample de départ. Peu importe, le sample a été rejoué illico par Yacine. Il a enregistré un max d'idées, dont les chœurs, qui pouvaient se superposer. Ça a été un bonheur de travailler avec autant de matière première malléable. Tellement plus malléable que le sample d'une mesure. Avec ce titre, j'ai compris que j’avançais vers quelque chose de nouveau. Plus de musicalité, plus de possibilités sur les textures. J'adore le côté "orientalisant/hispanisant" de la guitare qui arrive au milieu du titre. C'est à ce moment là, courant 2012 que l'idée du titre de l'album "Acchordance" est arrivée. Un disque avec de la corde. Ce devait être le code de conduite. "Accordance" : Selon, conformément à + Chord : la corde = Acchordance. Yes. J'avais le titre. J'avais pensé à "Dischordance" aussi mais comme ça sonnait un peu trop négatif, j'ai laissé tombé et j'ai décidé de nommer le titre "Dischord" pour son côté un peu tendu.

Rock On

Une fois la boucle de guitare trouvée, le beat a été vite programmé, la basse aussi. Je sentais bien Pierre (Miscellaneous) pour ça, pour un truc à la Everlast. Je lui ai envoyé. Il travaillait avec Alban sur Chill Bump. L'idée du refrain est venue d'Alban, ils ont bossé et hop m'ont renvoyé le tout ficelé comme un gigot d'agneau ! Ca devait être fin 2012. On savait qu'on tenait un titre efficace. Hâte de le jouer avec Pierre sur scène.

 

Sunday Afternoon

Le process ressemble étroitement à celui de "Dischord". Ce morceau n'aurait pas pu voir le jour sans la superbe matière enregistrée par Yacine. Plusieurs couches de guitares, des chœurs. Je me suis chargé du reste et j'ai confié les scratchs à Edouard. Le nom du titre est arrivé à la fin du morceau. La boucle finale me rappelait le son du Velvet Underground, "Sunday Morning" n'était pas bien loin alors je suis parti sur un clin d'œil avec "Sunday Afternoon".

Beautiful Ghosts

Le titre a été développé autour de la boucle de guitare qui arrive à 1 minute. A la base, c'était une boucle de violoncelle. J'ai samplé l'affaire et l'ai envoyé à Yacine pour un cover. Il m'a ensuite enregistré plein d'idées autour et le morceau s'est progressivement dessiné. Pour l'anecdote, tout est guitare dans ce titre (hormis quelques ambiances). J'adore le delay du début qui la rend rythmique. Le côté fantomatique qui se dessinait m'a donné le titre. Un morceau que j'aime beaucoup.

Japanese Porn

La boucle de guitare de départ est un cover d'une boucle samplée je ne sais où... Yacine me l'a rejoué en ajoutant des idées. J'avais découvert Ira Lee via son projet avec Rubin Steiner. Je l'ai contacté, il était motivé. Il m'a très vite renvoyé une ébauche de "Japanese Porn". Ca a été plus long à finaliser mais il y est arrivé. Ce qui est cool avec ce titre c'est le croisement du rap et du spoken word. Il n'y a pas de format couplets/refrains hormis dans le beat et lui (Ira Lee) se balade sur l'ensemble. Il y a du Gil Scott Heron dans sa voix. J'adore.

Southern Lakes

L'instru est la même que pour le morceau précédent. J'ai découvert H-Burns en 2009, d'abord sur scène, puis avec son album "We Go Way Back". Si vous ne connaissez pas, je vous recommande cet artiste folk rock. Je lui avais déjà envoyé des trucs mais ça n'avait pas abouti et sur ce beat, il m'a très vite renvoyé quelque chose. J'aurais voulu une version par Miscellaneous sur ce beat également, mais il n'a pas accroché. L'idée était de sortir un EP sous l'angle "One beat, 3 visions". Une prochaine peut-être.

Divagation

Yacine a revisité la boucle de départ en ajoutant pas mal d'idées de couches. J'ai commencé avec une guitare à l'envers pour la remettre à l'endroit au milieu avec la nouvelle mélodie de guitare qui arrive. J'aimais l'idée de faire arriver des chœurs au milieu de ce titre. Diva. Je me promenais sur ce beat sans but précis. "Divagation" était né. J'aime bien la deuxième partie du titre et le son de la basse sur celui-ci.

No End

Je ne me souviens plus de l'origine de la guitare. Le titre s'est longtemps appelé "Un jour sans fin". On revenait toujours au point de départ comme dans "Groundhog Day" avec Bill Murray. C'est une amorce de fin d'album que l'on aimerait sans fin. "No End". C'est bien au singulier. Il y a une erreur sur l'artwork du disque !

To Be Continued

Je ne me souviens plus de l'origine de la guitare. J'aimais le son et la mélancolie. "To be continued" est la fin d'"Acchordance" et peut être continué par qui le sent ! Il est aussi le point de départ vers autre chose. Mais quoi ?

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews