Dominique A - Interview

26/06/2002, par Rodérick Petetin | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Extrait d'un long entretien pour l'émission très pointue de la très locale Radio Campus Rouen, The Black Light, Dominique A après être revenu sur ses albums précédents arrive à Remué et au dernier en date, Auguri.

"Remué" est une sorte de rupture par rapport à la fraîcheur de "La mémoire neuve" ?
Ouais, c'est un truc un peu torturé…

Tu l'aimes bien cet album ?
Oui beaucoup, parce qu'il m'a donné la liberté, bon j'ai perdu beaucoup de ventes en route et surtout de gens en concert mais c'est un album nécessaire parce qu'il fallait que je rompe avec une image, mais pas seulement d'image, de truc autour de moi un peu trop gentillet qui ne me correspondait plus et surtout pas à ce moment-là. Donc c'est un disque que j'ai beaucoup travaillé, que j'aime bien.

Oui et il a eu quand même un succès critique ?
Ah ben oui, je trouve qu'il a bien marché… ç'aurait été mon premier disque, je pense qu'il aurait été beaucoup moins commenté et écouté par les gens. Là c'était un album nécessaire : quand tu fais des disques sur un certain nombre d'années si il n'y a pas de disque de rupture tout le monde s'emmerde. Donc voilà, c'était celui-là !

Il y a quand même des morceaux magnifiques…
Je te remercie…le seul regret, en même temps c'était l'option du disque, mais c'est que le voix soit aussi monotone sur l'ensemble… ç'aurait gagné à être chanté un peu plus, bon mais à l'époque, j'étais tout à fait hostile à ça je ne vais pas regretter maintenant mais certaines chansons auraient gagné à être plus chantées. Aujourd'hui, autant je trouve que c'est des chansons assez fortes, autant on a pas envie de les jouer sur scène avec le groupe parce qu'elles alourdissent vraiment le truc et aujourd'hui on est plus sur un truc intermédiaire, entre "La mémoire neuve" et "Remué" qui est "Auguri" en fait…

Voilà, tout ça donne naissance à Auguri… des morceaux assez durs et d'autres plus pop…
Ouais, je pense que c'est à la croisée des chemins entre le 3 et le 4 (rires).

Juste après la sortie de l'album, t'as fait une série de concerts en solo… Tourner c'est quelque chose que tu aimes beaucoup : à chaque fois tu n'hésites pas à partir quelques temps et cette fois pourquoi en solo?
Pour retrouver un peu de spontanéité avant une tournée de groupe pour rompre aussi avec le rituel album-tournée, c'était une tournée aussi mais c'était plus un état des lieux pour moi de ma valeur en solo sur scène et essayer de proposer aux gens quelque chose d'assez électrique qui ne fonctionne pas comme un concert acoustique.

Oui parce que tu es tout seul avec ta guitare électrique et…
Ouais mais je fonctionnais beaucoup avec des boucles faites sur place.

Comme Joseph Arthur ?

Oui mais en moins poussé.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews