Double U - Track by Track

13/08/2008, par Guillaume Sautereau | Track by track |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DOUBLE U

Double U, le projet de Franck Rabeyrolles, a de nouveau sorti ce printemps, dans une indifférence un peu trop forte à notre goût, un superbe petit bijou d'album, aux confins de la pop et de la folktronica. Honte à nous, nous avions omis de vous parler de "Bosphorus", le prédécesseur de "The Imaginary Band". Franck nous aide donc à mettre les bouchées doubles en nous présentant un par un les titres de son dernier bébé.

Double U

Cherry Stone
Ouvrir un disque c'est toujours une somme de problématiques souvent désuètes où souvent les artistes ont tendance à jouer à ce jeu pervers de se mettre à la place de l'auditeur... J'ai en fait choisi ce morceau pour sa simplicité, voire sa discrétion... Ce morceau fait aussi écho à "71" sur mon précédent album, "Bosphorus", où je parlais de mon père ou plus précisément de l'absence du père... J'ai beaucoup écouté Simon & Garfunkel et Elliott Smith en 2007 dans le métro sur le chemin du petit studio où je faisais l'album, cela se ressent peut-être un peu sur cette chanson résolument pop.

Shadows
Sortir du cadre étriqué des samplers... Fantasme assez répandu voire symptomatique de l'artiste : vouloir écrire une pop song classique mais pas galvaudée, ce côté simple et universel qui fait rêver... Des strates de voix et de choeurs, un petit clin d'oeil à Stereolab au passage. Un morceau gai mais encore empreint d'une mélancolie douce un peu comme quand on sort d'une épreuve et qu'on fête sa convalescence... Un léger swing que j'aime bien... Composé en été au bord de l'eau.

Greenland
Le morceau que j'aimerais que l'on retienne ; épure minimaliste... Le vibraphone est complice avec ma voix et la guitare acoustique flotte, c'est moins nerveux dans l'écriture, pas de deuxieme degré... Introspection et confidence.

Grey
Retour du rythme après un "Bosphorus" où je l'avais laissé sur le bord du chemin... Ma vieille mpc 3000 me manque et ça se sent. Un peu de mouvement et de couleur. Ça parle de la magie...

Sister
Un morceau écrit en automne dans un tout petit appartement parisien... La nature me manquait à ce moment-là. Un morceau cyclique aux harmonies étranges qui glissent, une succession de tableaux. Je me rappelle de la difficulté du chant. Un morceau que j'aime toujours bien.

Smile
Mon morceau "surf", le titre le moins tourmenté, le vibraphone donne une petit touche à la American Analog Set, un groupe très attachant.
J'admire les groupes ou artistes qui arrivent à dégager des choses fortes dans la nuance. Je voulais sortir de l'ego trip... Y arrive-t-on vraiment d'ailleurs ?

Double U

Pink Flamingo
Deux mots qui me revenaient souvent pendant l'enregistrement : dub et folk. Envie de croiser leur route même si ca paraît un peu improbable. Je découvre fin 2006 Castanets et l'album "Cathedral" qui est de mes disques de chevet. Ici, on est dans le plus sucré. J'ai passé beaucoup de temps à doubler les choeurs et les voix... A essayer de créer des tensions... Quelque chose d'un peu visuel... Je ne sais pas si j'y suis parvenu mais la voix est un instrument qui me passionne de plus en plus.

Little Dream
Sans doute la nostalgie de mon premier album, retour aux rhythmiques ciselées... Envie de couleur synthétique, un petit morceau de transition.

Angel
La musique de Neil Young m'a toujours "scotché" autant que celle de Nick Drake ou Tim Hardin. "Angel "est un morceau classique voire austère, un peu hanté par le spectre de ces songwriters que j'aime tant... J'espere ne pas être trop près de mes influences sur ce titre, le banjo très présent m'a aidé je pense à me détacher. Une chanson avec l'amour comme horizon mais quelque chose dans lequel on se construit.

Piccolo
Un morceau long et plus exigeant pour clore ce disque. Je l'aime bien celui-là, même si tout n'est pas toujours limpide. Etrange volonté de maîtrise maniaque, si je devais le refaire je l'étirerais encore plus... Avec quelque chose de plus free. Et puis si j'avais des sous du courage et un peu de confiance, je demanderais à Robert Wyatt un petit featuring.

Propos recueillis par Guillaume Sautereau

A lire également, sur Double U :
la chronique de "The Imaginary Band" (2008)
la chronique de "A Bottle in the Sea" (2005)
la chronique de "Life Behind a Window" (2004)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews