Early Day Miners - Jefferson at Rest

14/05/2003, par Fred Tuc | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

EARLY DAY MINERS - Jefferson At Rest
(Secretly Canadian / Chronowax)

EARLY DAY MINERS - Jefferson At RestEarly Day Miners, c'est un groupe de faux airs. Sous un air de facilité, leurs compositions se révèlent riches et évocatrices et donnent naissance à une musique qui se mérite. Le vrai danger avec ces gens est simplement de ne pas se donner l'occasion de prêter suffisamment attention à leur musique, c'est-à-dire de ne pas lui accorder le temps suffisant pour s'épanouir dans nos oreilles.
Productifs, ces Américains n'auront guère tardé à donner suite au superbe "Let Us Garlands Brings", auquel "Jefferson At Rest", creusant le sillon apaisé dans lequel la formation excelle, donne un contrepoids pertinent. Musique tendue d'avant l'orage, musique apaisée d'après la tempête, musique d'accompagnement dans le deuil, musique de cheminement vers la lumière, celle de ce groupe accentue les contrastes pour mieux distiller son propos.
Avec, il est vrai, un démarrage en demi-teinte, presque trop dur pour un album tout en douceur, "Jefferson At Rest" décolle réellement avec le titre phare, "Jefferson". Malgré toute l'estime que j'ai pour eux, les Early Day Miners viennent peut-être cependant de faire leur album le plus conventionnel. Être conventionnel n'est pas un défaut en soi. Il est simplement dommage que cela arrive à des artistes ayant déjà fait la preuve par le passé de leur capacité à se singulariser. Ainsi, en dépit d'instrumentations toujours très majestueuses et de quelques bijoux ("Awake", pour n'en citer qu'un), je ne peux m'empêcher de trouver cet ultime volet discographique un tantinet linéaire.
Devenu peut-être trop exigeant à l'égard d'un groupe nettement au-dessus du lot, je ne vois finalement pas de contradiction dans le fait de clamer l'importance de cette formation, tout en pensant qu'elle ne vient probablement pas de faire son meilleur album. Un peu plus de patience entre les deux dernières livraisons aurait peut-être permis l'accouchement d'un disque plus tenu. Mais je ne me sentirais pas honnête de vous laisser sur une impression mitigée car, l'air de rien et sous ses faux airs, Early Day Miners est en train d'enfiler les albums essentiels de toute discothèque post-rock/slowcore qui se respecte.
Tout sauf un faux ami.

Fred

Wheeling
New Holland
Jefferson
McCalla
Awake
Into Pines
Cotillion

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews