V/A - Easy Tempo

15/02/2000, par mr modular | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

EASY TEMPO - Compilation
(Eighteenth Street Lounge Music / PIAS)

EASY TEMPO - CompilationEasy tempo. Easy wizz. Easy-listening intemporelle. On connaissait Eric Hilton et Rob Garza de Thievery Corporation pour leur bon goût au travers d'un album ultra-cool ("Sounds From The Thiverey Hi-Fi"), de remixes sympathiques et d'un DJ Kicks formidablement éclectique et éclectiquement formidable. 
Nos deux gars de TC possèdent une culture musicale très classe. Alors ils mixent et ils compilent comme des dieux. Leurs soirées Lounge à Washington DC commencent à avoir une renommée certaine. Et maintenant ils vont jusqu'à compiler des compilations : vers le milieu des années 90, le label milanais Right Tempo a édité une dizaine de volumes d'"Easy Tempo", compilations dédiées aux musiques de films italiennes écrites entre les années 60 et 80 et dont les galettes vinyles étaient contenues dans de magnifiques pochettes. Parmi tous ces volumes, il faut dire qu'il fallait séparer le grain de l'ivraie. Nos deux gars de TC n'en ont retenu que les grains et des biens beaux, dorés au soleil de la Méditerranée. 
Ecouter "Easy Tempo", c'est comme partir en croisière avec Emma Peel, Mannix et Austin Powers à bord du Pacific Princess. "Running Fast" de Stefano Torosi est idéal pour rouler cheveux au vent sur la Croisette, le bras (poilu) sur la portière de la Jaguar. Pour vous madame, les violons d'Alberto Bambo sont aussi soyeux que la robe de chambre négligemment portée par ce bel étalon italien moustachu qui vous regarde avec insistance. Pour vous monsieur, la guitare wah-wah de Piero Umiliani pétille telles des bulles de champagne, celui que savoure cette jeune femme peu farouche qui se prélasse dans votre baignoire en marbre. Enfin, les dzing-dzing et les glou-glou de Francesco de Masi ou de Piero Piccioni ne sont pas très éloignÈs de la nébuleuse Stereolab / High Llamas.
Ha! Si "Easy Tempo" pouvait agrémenter les réceptions de l'ambassadeur (ou de l'ambassadrice, allez comprendre), on se gaverait moins de chocolat et on draguerait plus facilement dans notre costard en velours pourpre.


mr modular

Stefano Torossi - Running Fast
Alberto Baldan Bembo - Trops
Romano Mussolini - Blues For Alexandra
Lesiman - Moto Centripeto
Lee Selmoco Orchestra - Blue Media
Francesco de Masi - Diamond Bossa Nova
Piero Piccioni - L'Italia Vista Dal Cielo
Stefano Torossi - Fearing Much
Armando Trovajoli - Sessomatto
Armando Trovajoli - Decisione
Giancarlo Barigozzi - Airport Rock
The Green Future - Honey Rythm And Butter
Fred Bongusto - Un Detective
Guido and Maurizio de Angelis - Casa Di Moda
Piero Umiliani - Lady Magnolia
Lesiman - Messaggio

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews