Ed Harcourt - Here Be Monsters

11/07/2001, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ED HARCOURT - Here Be Monsters
(Heavenly records)

ED HARCOURT - Here Be MonstersCe n'était pas facile (c'était même sacrement compliqué) mais Ed Harcourt l'a fait. En quelques mois de studio, il a réussi à transformer ce qui aurait du être l'un des albums de l'année en calage pour armoire normande. Calage de luxe, avec violon, tromblon et double basse, il faut le dire, mais calage tout de même. Rarement je n'aurais été aussi déçu. Il faut dire que je l'attendais au tournant. J'avais tellement aimé "Mapplewood" et ses chansons bricolées qui sentaient bon la campagne et la nonchalance. J'avais été tellement impressionné par le talent de ce jeune blanc-bec prolifique et puis tout s'est effondré. Oh, bien sûr "Here Be Monsters" n'est pas un mauvais disque, loin de là, ce n'est simplement pas le disque qu'il aurait pu être. "Peut mieux faire" dit le bulletin scolaire. Peut largement mieux faire, même. Le passage en studio a affadi la musique, là où on admirait les interstices et les accrocs sur "Mapplewood" il n'y a que de lisses aplats de plâtre masquant la beauté fragile des compositions d'Ed. Les trompettes nappent chaque chanson d'une chape de plomb et le chant se perd au milieu d'un trop plein d'arrangements fades. Là où un simple piano et quelques accords de guitare auraient suffi des tonnes de trompettes, des violons de tous poils et des orgues géants envahissent l'espace et étouffent les chansons. En plus, pour un artiste qui admet avoir plus de 300 titres en réserve, je trouve un peu pingre de n'inclure que onze titres sur son album .... Surtout quand deux d'entre eux était déjà disponibles sur le précèdent mini lp.
Alors que reste-t-il d'"Here Be Monsters" ? Une poignée de bonnes idées, des douzaines de mauvaises, quelques bonnes chansons (Something in My Eye, " god protect your soul ", " Hanging with the wrong crowd " et " apple of my eye ") et beaucoup de remplissage (le reste de l'album). Un artiste que l'on sent bon songwriter mais piètre producteur. Un album que l'on écoute avec plaisir quand même mais dans lequel on ne rentre que trop rarement. (6/10)

Gildas

Something in my eye
God protect your soul
She fell into my arms
Those crimson tears
Hanging with the wrong crowd
Apple of my eye
Beneath the heart of darkness
Wind through the trees
Birds fly backwards
Shanghai
Like only lovers can

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews