Elastica - The Menace

18/05/2000, par Delphine Dori | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ELASTICA - The Menace
(Deceptive)

Elastica - The MenaceUne demi-décennie après un premier album tonitruant, parfait de bout en bout, les petites Anglaises d'Elastica nous reviennent pour une suite toujours aussi rentre-dedans. Hélas, ce n'est pas la claque tant espérée, tant fantasmée... . A l'inverse d'un prédécesseur où tous les morceaux s'enchaînaient avec une maîtrise exemplaire, ce nouvel opus s'avère plus éclectique, moins homogène. Un peu tiède, voire agaçant et nettement moins jouissif à la première écoute. Portant à merveille son nom, The Menace perpétue un esprit «no future» doublé d'une attitude «je m'enfoutiste» dicté par une envie de tout faire péter.

Toujours marqué par un esprit punk/new wave, The Menace se débarrasse de l'étiquette un peu plus lisse et poppie du 1er LP pour nous se résumer à une ébauche de collages bizarroides en tout genre. Transformées en méchantes rebelles, ses charmantes protagonistes veulent tout se permettre, tout envoyer valser, faire chier le voisin et nous faire chier par la même occasion. L'ensemble nettement moins bien produit et moins léché respire le chaos, sans pour autant sombrer dans l'hystérie névrotique et la fureur adolescente.

Dans une veine plus lofi, Elastica ouvre son champ d'horizon musical dËs l'intro Ètrange de ´Mad Dogª saccadÈe d'aboiements un brin inutiles, d'accents de synthÈ ý la Gomez et de guitares crades ý la Jon Spencer. Elastica s'essaye Ègalement ý des sonoritÈs plus futuristes comme ´Miami Niceª, morceau techno ambiant que ne renierait pas un Moby, ou encore un ´My Sexª ý la sensualitÈ exacerbÈe o˜ Justine susurre une comptine sur un fond sonore hypnotique. Plus encore, The Menace nous livre avec surprise une reprise, pourtant nullement fadasse, du «dadada» du groupe allemand Trio à coup de samples électropop mâtinés d'un petit air bossa.

Tout cela n'empêche néanmoins pas un retour occasionnel vers un son plus authentique, à l'image de la ballade punk acoustique «the Way i Like it». La perle de l'album, le titre qui sort du lot reste cependant une collaboration énergique et géniale avec Mark E. Smith intitulée pour l'occasion «How he Wrote Elastica Man».

The Menace n'est donc pas un bon album. Inutile de l'emmener sur une Óle dÈserte. Il comporte pourtant son lot de plages tout ý fait frÈquentables et de moments agrÈables dont les charmes, au fil des Ècoutes, finissent par opÈrer. Rock'n' roll isn't dead,is it, baby ?? Amateurs de sonoritÈs Ètranges et brutes ? The Menace est une curiosité qui mérite amplement le détour. Désireux d'un plaisir musical à plus long terme ? Passez votre chemin et ruez-vous plutôt sur le nouvel Elliott Smith.

Delphine

Mad Dog
Generator
How He Wrote Elastica Man
Image Change
Your Arse My Place
Human
Nothing Stays The Same
Miami Nice
Love Like Ours
KB
My Sex
The Way I Like It
Da Da Da

 

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals