Ellie Greenwich : hommage à une Reine de la Pop

27/08/2009, par Julian Flacelière | Autre chose |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Ellie Greenwich est morte d'une crise cardiaque dans un hôpital de New York le 26 août 2009. Il y a à peine quelques heures, oui... Elle avait 68 ans. Cette grande dame demeure quelque peu méconnue, bien qu'elle ait écrite parmi les tubes les plus légendaires des années 60. C'est l'une des figures ayant changé le paysage de la pop de manière irréversible, comme les Beatles ou les Beach Boys. L'occasion nous est ici offerte de revenir brièvement sur son parcours musical, puis de lui laisser la parole une dernière fois.


Ellie Greenwich débute comme chanteuse sous le nom d'Ellie Gaye, sans grand succès, puis travaille rapidement sous l'autorité de Jerry Leiber et de Mike Stoller au célèbre Brill Building, sorte d'usine à tubes et de think tank de la pop composée d'équipes de compositeurs travaillant seuls ou en binômes. De la collaboration entre les trois, puis avec Doc Pomus et Tony Powers, sortiront des hits comme "This Is It", "He's Got the Power" des Exciters ou "'(Today I Met) The Boy I'm Gonna Marry" chantée par Darlene Love.


Mais c'est lorsqu'elle commence à collaborer avec son mari, Jeff Barry, qu'elle obtient ses plus importants succès. Ensemble, accompagnés du producteur Phil Spector, ils composent "Then He Kissed Me" et "Da Doo Ron Ron" pour les Crystals, "Baby I Love You" et "Be My Baby" pour les Ronettes, "Christmas (Baby Please Come Home)" pour Darlene Love, "River Deep, Mountain High" pour Ike et Tina Turner, ou encore "Chapel of Love" pour les Dixie Cups.


Puis le duo passe encore à la vitesse supérieure en coopérant avec le grand producteur George Morton, avec lequel ils écriront l'inoubliable "Leader of the Pack" des Shangri-Las. A côté, elle participe également à des arrangements vocaux ou des démos avec Ella Fitzgerald, Frank Sinatra ou Aretha Franklin (les arrangements sur "Chain of Fools", c'est du Greenwich pur jus). Pendant ces "demo sessions", elle découvre Neil Diamond et co-produit ses premiers succès (en assurant par ailleurs les choeurs).


Le couple Greenwich/Barry divorce et la jeune femme enregistre plusieurs albums solo, participe à quelques publicités avant d'atteindre une incroyable notoriété en 1984 avec "Leader of the Pack", spectacle de Broadway dont sa vie est le sujet. En 1991, elle est introduite au Songwriters Hall of Fame.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals