Faun Fables - Family Album

17/11/2004, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

FAUN FABLES - Family Album
(Drag City / Chronowax)

FAUN FABLES - Family AlbumIl est trop tôt, beaucoup trop tôt le matin, pour apprécier quoi que ce soit. 5h30, c'est pas une heure pour se coucher, encore moins pour se lever. Le soleil se lève à peine, la brume s'accroche aux branches des arbres dans le parc, comme tous les matins le train est à la bourre et ceux qui attendent sur le quai ont tous l'air de zombies, moi y compris. C'est pas une vie de se lever si tôt pour aller bosser de l'autre côté de Londres. Ca pourrait être de l'autre cote de la planète, à cette heure ci, ça me paraîtrait moins loin. En fond sonore, entre les annonces des retards par la voix préenregistrée, les chansons du "Family Album" de Faun Fables ne contribuent pas à égayer l'ambiance. La voix suraiguë et trébuchante de la chanteuse énerve rapidement et les photos de cet album sont toutes ratées, floues, surexposées, sousexposées, les contrastes à fond en guise de pseudo vision artistique, le noir et blanc est blafard, les rares couleurs se mélangent en un marron peu appétissant qui bave et s'étale comme une boue molle et collante. La première écoute frôle le dégoût.
Puis, cette gaucherie, cette débauche de ratages, de visions tronquées et d'incompétence aberrante devient la clef de cet univers. Faun Fables présente un monde personnel, bancal, morose et légèrement effrayant, une sorte de village des damnés de la chanson, qu'on écoute comme on regarde un film d'épouvante ou un freak show, pour le plaisir de se faire peur, ou peut-être pour se rassurer sur sa propre normalité. Finalement, à 5h30 du matin, entourés de zombies besogneux, la musique de Faun Fables cadre plutôt bien. Baroques mais pas trop, cabaresques mais discrètes, flamboyantes mais sans le sous, leurs histoires de famille se racontent à voix basse comme un secret mal gardé. Le jour se lève, Faun Fables se lamente dans mes oreilles, je suis d'une humeur sombre, tout va bien.

Gildas

Eyes of a Bird
Poem 2
Mother and a Piano
Lucy Belle
Joshua
Nop of Time
Still Here
Preview
Higher
Carousel With Madonnas
Rising Din
Fear March
Eternal
Mouse Song
Old and Light



les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews