Faust - Patchwork

08/01/2003, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

FAUST - Patchwork
(Staubgold/Chronowax)

FAUST - PatchworkAttention, ce disque n'est pas un best of, mais bien un "patchwork". Sur le modèle des mythiques "Faust Tapes" de 1973, Markus Detmer (qui dirige le label allemand Staubgold) et Hans Joachim Irmler (membre de Faust) ont composé un collage sonore aux raccords inaudibles, à partir de fragments collectés entre 1971 et cette année. Cet album reste donc avant tout destiné aux fans du groupe ; aux néophytes, on conseillera plutôt "Faust So Far" (1972) et "Faust IV" (1973), disques relativement accessibles d'un collectif qui n'a jamais vraiment eu le souci de plaire au plus grand nombre. Ceux qui sont déjà familiers de la discographie turbulente de Faust reconnaîtront ici quelques morceaux, travestis sous des titres différents, comme "Stretch over all times" qui reprend un extrait de "It's a rainy day, sunshine girl" (apparaissant à l'origine sur "Faust So Far"), totalement remixé il y a deux ans. "Patchwork" est ainsi un résumé de l'aventure faustienne qui se joue de la chronologie : le morceau "Ironies" (1'23'' de feedback bidouillé) est daté de 1972, 1982, 1997 et 2002 !
Le disque confirme en tout cas que le groupe fétiche de Julian Cope n'a nullement usurpé sa réputation de précurseur : dix ans avant Sonic Youth, les Allemands faisaient déjà du Sonic Youth, par exemple. On peut aussi les considérer comme des pionniers de l'industriel, de l'electro ambient et même du (post) punk. Ce qui ne les empêche pas de frayer à l'occasion avec du jazz pour piano-bar (qui dérape vers le free, tout de même), du folk instrumental répétitif ou de la pop psychédélique - respectivement sur les plages 12, 10 et 16. Si ce "Patchwork" montre bien toute l'étendue du registre faustien, il y manque néanmoins un élément essentiel de la démarche/esthétique du groupe - et du Krautrock dans son ensemble - : la durée, et l'hypnose qui va avec. À moins de considérer ce recueil dont la plupart des plages s'enchaînent comme une très longue suite de 42 minutes et des brouettes…

Vincent

Walter Adler
Stretch Over All Times
A 70's Event (Edit)
Rittersleut and Anderes (Excerpt 1)
Ayi Ayi
Psalter (slow)
Tourbotrain
Nervous
Passings
Duo
Pause
Jassie
Ironies
Zerr:aus
Drone Organ
Stretch Out
Elegie
Ritterslau and Anderes (excerpt 2)
Klaviernacht
Out of our Prison

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews