Four Tet - Remixes

21/11/2006, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

FOUR TET - Remixes
(Domino / PIAS) [site] - acheter ce disque

FOUR TET - RemixesIl n'y a pas de mystère : pour réussir un album de remixes, il faut avoir déjà développé une identité musicale forte qui soit la matrice souple de toutes les métamorphoses appliquées aux sons traités. On se souvient de la manière dont Kruder & Dorfmeister, il y a une éternité de cela, étaient parvenus à plier à leur dub légèrement opiacé des propositions aussi diverses que celles de Depeche Mode, des Aphrodelics, de Lamb ou de Roni Size ("The K&D Sessions"). L'électronique versatile de Kieran Hebden, aka Four Tet, qui va chercher dans des territoires aussi différents que la drum'n bass, les percussions free-jazz (comme en témoigne ses récentes sessions avec Steve Reid, http://www.popnews.com/popnews/hebden-reid/), les ritournelles de boîtes à musiques, l'electronica chirurgicale ou les musiques traditionnelles, est suffisamment riche pour se livrer à l'exercice et le réussir. A preuve, quelques mois après avoir signé le 26ème volume de la série DJ-Kicks, l'Anglais fait paraître un double album de remixes par et de Four Tet franchement excellent.
Sur le premier disque, outre la qualité de la facture, c'est l'ouverture de l'éventail des possibles qui impressionne : jazz électronique (Lars Horntveth), rock mutant (Radiohead), hip hop (Madvillain), électro déconstruite (Aphex Twin) ou encore folk (Beth Orton). Kieran Hebden s'amuse souvent à introduire ses rythmes et ses bleeps un peu tordus sans chercher à déstabiliser trop les structures et il est dans l'ensemble très respectueux des voix (Thom Yorke, Sia ou Beth Orton), ce qui donne lieu à des relectures subtiles et stimulantes. Parfois, et c'est encore là qu'il impressionne le plus, le travail de propositions strictement instrumentales (Lars Horntveth, Aphex Twin, Bonobo) lui donne l'occasion de préciser sa propre recherche musicale : mélange des rythmiques jazz et électroniques, travail de suture entre le foisonnement des sons et la lisibilité des structures, approche fusionnelle de toutes les matières musicales. C'est souvent aussi passionnant que ses productions solo.
Ces qualités étant énoncées, autant ne pas tromper sur le reste de la marchandise : les relectures par Kieran Hebden de sa musique (deux très bon auto-remixes) sont de loin ce que vous avez de mieux à trouver sur le second disque, les remaniements de Four Tet par rappeurs et électro-cliniciens en tous genres (exception éventuellement faite pour les interventions de Manitoba ou Boom Bip) restant dans l'ensemble en deçà du modèle.

David Larre

Premier disque (Four Tet remixes)
Lars Horntveth - Tics
Radiohead - Skttrbrain
Madvillain - Money Folder
His Name Is Alive - One Year
Sia - Breathe
Aphex Twin - Untitled
Madvillain - Great Day
Bonobo - Pick Up
Rothko - Roads Become Rivers (Rivers Become Oceans)
Beth Orton - Carmella
Bloc Party - So Here We Are
Pole - Heim

Second disque (Four Tet remixed)
A Joy (feat. Percee P)
As Serious as Your Life (Jay Dee Remix feat. Guilty Simpson)
Hilarious Movie of the 90's (Manitoba Remix)
Hilarious Movie of the 90's (Koushi's Funny Flic)
A Joy (Remix)
My Angel Rocks Back and Forth (Icarus Remix)
A Joy (Battles Remix)
As Serious as Your Life (Remix)
A Joy (feat. Percee P - Koushik Quick Mix)
Sun Drums and Soil (Sa Ra Creative Partners "On the Move")
First Thing / Chia (Isambard Khroustaliov Remix)
No More Mosquitoes (Boom Bip Remix)



Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews