Gérard Manset - Manitoba ne répond plus

01/10/2008, par Christophe Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

GÉRARD MANSET - Manitoba Ne Répond Plus
(EMI) [site] - acheter ce disque

GÉRARD MANSET - Manitoba Ne Répond PlusUn nouveau Manset qui débute comme le "Knocking on Heaven's Door" de Dylan, avec des chœurs bouche fermée, c'est plutôt un bon présage. Ce "Comme un Lego" qui ouvre le disque, on l'a déjà entendu chez Bashung, qui l'a fait sien de belle manière sur "Bleu Pétrole" ; mais son auteur se le réapproprie de façon magistrale après quelques coups de gomme et de crayon : si Bashung l'avait habillé, Manset se plaît à le dépouiller. Et force est de constater que la chanson, accompagnée de piano, d'orgue Hammond et - audace suprême - de chœurs gospels, renforce encore son incroyable magnétisme. Le dépouillement, ou en tous cas une certaine austérité, c'est le ton qui prédomine sur ce "Manitoba ne répond plus", un ton qui tranche avec les derniers albums et qui rappelle les premiers disques du solitaire : Manset sème en effet dans ce disque, comme autant de pierres, les indices du passé : comment ne pas penser à l'album blanc ou à "Lumières" à l'écoute de ces longs titres accompagnés de piano ? Comment ne pas reconnaître un Manset intemporel à l'écoute de cette réverb excessive qui accompagne la voix ou de ces arrangements de cordes omniprésents ?

Et puis il y a la voix de Gérard Manset, inimitable bien sûr, mais sur laquelle on sent désormais peser le poids des années ; Manset ne fait rien pour en dissimuler les faiblesses, les limites, ce qui rend son chant d'autant plus émouvant sur des titres aux mélodies fines comme "Dans un jardin que je sais" ou "Dans mon berceau j'entends". Car, dans l'ensemble, les morceaux sont au rendez-vous, de l'assez rock "Pays de la liberté" au folk très sombre de "Genre humain", en passant par le presque bucolique "Ô Amazonie" ; des titres toujours à mi-chemin entre la chanson et le rock, qui ressassent les mêmes thèmes de paradis oubliés et de monde dont on ne peut rien sauver. Mais la force de cet album, c'est cette unité de ton qui, même si elle regarde en arrière, en fait un disque que l'on écoute d'un trait, comme ces disques qui ont forgé le mythe Manset.

Christophe Dufeu


A lire également, sur Gérard Manset :
la chronique de "Platinum Collection" (2007)
la chronique de "Obok" (2006)
la rétrospective Manset dans notre rubrique POPoldies

Comme un Lego
Dans un jardin que je sais
Le Pays de la liberté
Aux Fontaines j'ai bu
Quand une femme
Genre humain
Voulez-vous savoir
Ô Amazonie
Le Pavillon de Buzenval
Dans mon berceau j'entends


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews