Guillemots - From the Cliffs

30/05/2006, par Guillaume Sautereau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

GUILLEMOTS - From The Cliffs
(Fantastic Plastic / Naïve) [site] - acheter ce disque

GUILLEMOTS - From The CliffsEn format EP, comme sur "Trains to Brazil", la musique de Guillemots pouvait laisser perplexe par ses aspects délurés et imprévisibles, alternant l'exceptionnel et le moins bon, voire le franchement loupé ; sous format plus long, avec pourtant les mêmes chansons, puisque "From the Cliffs" est une compilation des deux premières sorties du groupe, un plan d'ensemble commence à se dessiner. Guillemots, c'est bien avant tout Fyfe Dangerfield, songwriter fiévreux et loufoque qui marierait à merveille le lyrisme de Rufus Wainwright et l'aisance mélodique d'Ed Harcourt. Seulement, sur la longueur d'un ou deux morceaux, ça ne s'entend pas, parce que plutôt que de mettre son groupe totalement au service de ses chansons, Fyfe a choisi de les entourer d'un savant désordre. Ainsi la batterie bastonnera-t-elle, bringuebalera-t-elle lorsqu'on aurait attendu plus de douceur (le superbe "Who Left..."), la guitare se lancera-t-elle dans des digressions bruitistes un peu hors de propos (et pas toujours très heureuses, particulièrement sur scène), un morceau s'éteindra-t-il à petit feu alors qu'on l'aurait bien vu pétarader encore un peu ("Made Up Lovesong #43"). En effet, pourquoi cadrer le propos lorsque le créneau est déjà si encombré ? Et puis, il suffit d'une fois pour faire un tube (l'inusable "Trains to Brazil", qui se bonifie au fil des écoutes, et dont la partie de cuivre est ce qui s'est fait de mieux dans le genre depuis la version single du "Close to Me" des Cure), on peut donc se permettre quelques ratés. Alors voilà, avant de crier au miracle, patientons un petit peu. Au pire, Guillemots sortira un premier album bancal nanti d'une poignée de coups de génie, qui rencontrera un grand succès, puis un deuxième album décevant, et sans doute un troisième album dit "de la maturité" qui dira adieu à cette pop fantasque et risque-tout. Ensuite, Fyfe entamera une carrière solo. D'ici là, on a de quoi patienter avec cette compilation de huit titres qui, même à moitié réussie, est aussi riche que bon nombre d'albums entiers de bien d'autres groupes.

Guillaume

Sake
Trains to Brazil
Made Up Lovesong #43
Over the Stairs
Who Left the Lights Off, Baby?
Cats Eyes
Go Away
My Chosen One

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews