H. Hawkline - I Romanticize

19/06/2017, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

H. Hawkline - I Romanticize

Enfant d'un pays où la pop azimutée, des Super Furry Animals à Meilyr Jones en passant par les Soft Hearted Scientists, fait depuis toujours figure de sport national, le Gallois Huw Evans s'était révélé au plus grand nombre en 2015 avec "In the Pink Condition", l'étonnant troisième album de son alter ego H. Hawkline.

Une nouvelle fois épaulé par sa compatriote Cate Le Bon (mais aussi par Samur Khouja, Joshua Steinbrink et Stella Mozgawa de Warpaint), le bonhomme poursuit avec "I Romanticize" les chantiers ébauchés lors de sa précédente réalisation. Dès les premières mesures du fulgurant "Means That Much", nous comprenons que le résident de Cardiff est vraiment passé aux choses sérieuses. Toujours aussi biscornues et imprévisibles, les mélodies éclosent désormais sans la moindre réserve, les synthés concurrencent ouvertement les guitares, les refrains tournoient et décrochent la timbale à tous les coups.

Invariablement rétif aux figures imposées de la pop tiédasse, Hawkline fait des pirouettes derrière son piano (le tubesque "Love Matters"), dresse un pont entre la pop-punk anguleuse de Wire et les rêveries opiacées des Gorky's Zygotic Mynci ("Engineers"), pour finir par emballer l'affaire sur un véritable morceau de bravoure. Avec "The Last Thing on Your Mind", notre ami s'adonne six minutes durant à une electro-pop de chambre dont les mouvements de balancier oscillent à merveille entre naturel facétieux et lyrisme rembruni. 

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


  1. Means That Much
  2. Engineers
  3. Love Matters
  4. Television
  5. Last Days In The Factory
  6. Salt Cleans
  7. My Mine
  8. Impossible People
  9. Cold Cuts
  10. Last Thing On Your Mind
  11. Forever Eating
  12. More Salt

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews