Half Asleep - (We Are Now) Seated in Profile & Just Before We Learned to Swim

26/12/2005, par Marc Schmit | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

HALF ASLEEP - (We Are Now) Seated in Profile
(Unique records/La Baleine) - acheter ce disque
HALF ASLEEP - Just Before We Learned to Swim
(Matamore) [site]

HALF ASLEEP - (We Are Now) Seated In Profile & Just Before We Learned To SwimVu de France, le moindre artiste ou groupe d'outre-Quiévrain a tendance à être affilié à une "scène belge" qui relève sans doute plus de la formule promotionnelle que de la réalité. Pour la Bruxelloise Valérie Leclercq et son projet solo Half Asleep (signé sur le label toulousain Unique records, sur lequel paraissent notamment les disques d'Angil), cela serait difficile : sa musique est résolument autarcique, à part, même si elle a choisi comme la plupart de ses pairs de chanter en anglais. Parler de (néo-)folk serait tentant à l'écoute de certains morceaux - voix douce, guitare acoustique en arpèges -, mais finalement réducteur. Car le piano est encore plus présent sur "(We Are Now) Seated in Profile", et si l'on veut vraiment rapprocher Half Asleep d'un musicien belge, ce serait peut-être le trop méconnu Wim Mertens, auteur (entre autres) d'œuvres magnifiques pour piano et voix. Présente dès la première seconde, la voix est d'ailleurs l'autre ingrédient essentiel du disque. Mélancolique à souhait, le timbre de Valérie Leclercq rappelle celui de Nico, en moins guttural. La jeune chanteuse et multi-instrumentiste se balade ainsi sur des landes arides voisines de celles que la muse blonde foula, sans carte ni boussole, tout au long des années 70. On a parfois l'impression qu'elle tourne en rond dans un demi-sommeil (l'album ne décolle vraiment qu'à partir du troisième titre), mais on se laisse souvent entraîner dans ces ballades fragiles et frémissantes, où la beauté affleure dans un dépouillement quasi monastique. Jusqu'à se retrouver complètement perdu - et heureux de l'être - au milieu du long et étrange "Fingers Are Forks" (près de 10 minutes). Si Leclercq consent à quitter sa chambre de bonne, où sa musique semble parfois confinée, pour s'aventurer ainsi dans l'inconnu, on est prêt à la suivre les yeux fermés.

Before We Learned To SwimIl semble d'ailleurs que ce soit une direction vers laquelle tend à évoluer (par petites touches) son univers, si l'on se réfère à son précédent album, "Before We Learned to Swim", sorti initialement en CD-R sur Hinah et réédité en version remasterisée par Matamore.
On retrouve la même propension des chansons, au-delà d'un premier abord uniformément gris, à se dévoiler au fur et à mesure, et à montrer derrière leur fausse douceur leur tension intérieure ("...& Other Stories", avec une fin très Low). La tristesse abyssale qui en suinte s'estompe après quelques écoutes. Et c'est en s'habituant à la pénombre que nos pauvres oreilles commencent alors à distinguer des moments de toute beauté (entre autres : "Yellow Neck", entre autres). Beauté qui n'en oublie pas pour autant d'être un poil vénéneuse, effet amplifié par l'étrangeté déjà présente dans certains titres ("The Twilight Was Probably Right", "I Do Know Someone That Suffers From The Lack of Tea").
Conséquence d'une production plus modeste, ou étape normale d'une évolution artistique, "Just Before..." fait preuve d'encore plus de dépouillement et d'homogénéité que son successeur, rendant ainsi plus difficile l'ouverture sur des paysages extérieurs. Et on n'y trouve pas encore les quelques traces d'échappées de "We Are Now...", qu'elles soient un peu irréelles ("D'invisibles courtisans") ou timidement panoramiques ("I'm Watchin' TV/TV's Watchin' Me").
Il reste que Valérie Leclerq (à peine 21 automnes) est à la tête d'une œuvre déjà remarquable, dont les filiations visibles ne sauraient masquer un je ne sais quoi de... distinction, de ferveur discrète et pudique, de sobriété exemplaire, qui emporte l'adhésion, tant de l'esprit que du cœur.

Vincent Arquillière / Marc Schmit

We Are Now (Seated in Profile) :
We Used to Fear Your Voice (and the Drilling Machine)
1/4
D'invisibles courtisans
Marie I & Marie II
Fourteen Footprints: So You Changed Your Mind?
Micro Waves
Searching the Pavement
I'm Watching TV/TV's Watching Me
Morning Dust - Soon
Fingers Are Forks
La fin de l'inertie A Pretty Bee

Just Before We Learned to Swim :
The Twilight Was Probably Right
Half-Sailors on Rafts
I Do Know Someone That Suffers from the Lack of Tea
Yellow Neck
Washing Machines
Tu sens le sommeil et les larmes
... & Other Stories
Secret Sides
Wrinkled Chest


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews