Hello Bye Bye - Everlasting Journey

12/11/2014, par Marc Schmit | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Hello Bye Bye - Everlasting Journey 

Sur le site de Hello Bye Bye, on peut lire en simple en-tête "French electro-pop band". Une certaine façon d'avancer masqué et démasqué à la fois, histoire de mieux piéger ceux qui jetteraient une oreille à cet "Everlasting Journey" (titre un peu passe-partout aussi, tiens, d'ailleurs…). Au point que j'ai bien failli passer à coté.

Il aurait fallu se méfier pourtant, à l'écoute de leur déjà excellent EP "Let’s Live Happy Waiting for Our Dying Day". Et à vrai dire, il ne faut pas bien longtemps, dès les premiers cris de guerres lancés sur "Voices" en fait, pour se dire qu'il va être difficile de se sortir de l'embuscade. L'impression d'être en terrain familier, pourtant, face à un assemblage d'éléments et d'influences rebattues, mais avec un résultat très cohérent, et surtout et avant tout terriblement excitant. La maîtrise du groupe s'est encore affirmée, mais celle-ci n'est rien sans énergie et investissement, et Dieu sait qu'il y en a, dans par exemple le joyeusement épileptique "One Track Mind", ou le bien nommé "Good Time", puissante machine à tressauter.

Des échappées plus rêveuses ("Empty", "Doubt") ou plus dark ("My Own Enemy") n'enlèvent rien à l'affaire, au contraire, tant le groupe excelle dans toutes ces facettes. De même fait-il preuve d'une belle capacité à insuffler une pulsation quasi extatique à un morceau  shoegaze ("I Want You to Love Me") ou atmosphérique ("Last Man on Earth").

Toujours sur leur site, dans un billet qui tient lieu de bio, Rubin Steiner met en avant, sans doute à juste titre, la démarche honnête et modeste du groupe. C'est bien sûr tout à leur honneur, mais en ce qui me concerne,  et vu le niveau de leur production, ils peuvent aussi tranquillement se la péter…

 

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


  1. Voices
  2. Over
  3. One Track Mind
  4. Empty
  5. Good Time
  6. Speed
  7. Doubt
  8. I Want You to Love Me
  9. My Own Enemy
  10. The Last Man on Earth

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog