Hoggboy - Or 8?

05/03/2003, par Jean-Christophe Mauger | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

HOGGBOY - Or 8?
(Sobriety records / PIAS)

HOGGBOY - Or 8?Ce truc arrive précédé d'une réputation flatteuse orchestrée en Angleterre par la presse musicale, NME en tête, et attisée en France par un critique rock connu pour sa langue, comment dire, chargée, et qui officie dans un quotidien dont le logo est un losange rouge. Dans sa bio promotionnelle caricaturalement hilarante (et qui ne doit pas être pour rien dans le buzz qu'il suscite), Hoggboy prétend sonner comme "les Stooges et les Sex Pistols dans un gros ampli Marshall", au cas où ces deux groupes auraient passé leur carrière à jouer de la viole de gambe. A ce stade, il est envisageable qu'une telle surenchère dans l'attitude et la street credibility ne serve qu'à dissimuler un abyssal manque d'inspiration et pour le coup on tombe tout juste. Nous à POPnews, ce qui nous a intéressés au départ, c'est que trois titres de ce disque sont produits par Richard Hawley, dont on dit beaucoup de bien dans ces pages (les autres sont produits par Chris Thomas, connu pour son travail avec, respirez un grand coup, INXS et Elton John). Mais la vérité c'est qu'on aurait pu sortir Phil Spector du gnouf pour enregistrer les chansons de Hoggboy que cela ne les aurait pas rendues plus intéressantes pour autant. Le dénommé Hogg beugle de sa voix digne de Billy Corgan sur un fond de guitares grassouillettes et de rythmiques plombées et tout cela fait penser aux improvisations de votre voisin de palier qui ne franchissent pas habituellement la porte de son garage. A l'arrivée, "Or 8?" est un disque d'une incurable prétention, inscrit dans un "mouvement" dont la vacuité commence à devenir pénible (le "retour du rock" ou d'autres pitoyables conneries de ce genre), alors que tous ces petits gars auraient bien plus besoin de cours d'écriture que de nouvelles vestes en cuir cintrées. Pour le reste, il est vraiment temps que la conjoncture économique s'améliore à Sheffield : le jour où les gens du coin trouveront de vrais boulots, ils arrêteront peut-être de se croire obligés de sauver la planète à coup de guitares.

Jean-Christophe

Left & right
Upside Down
Don't Get Lost
Urgh!!!
Call Me Suck
Gonna Take Me a While
Death of a Friend?
So Young
Shouldn't Let the Side Down
1:10
Mile High Club

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews