Hvitur & Kubii - Track by track

01/09/2006, par Cécile Devarenne | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

 

HVITUR & KUBII - We Are A Trio

La plupart des titres de cet album ont été conçus de manière solitaire avant qu'on tente collectivement de regrouper tout ça en gardant l'objectif de faire un album avec tout de même une tendance à l'éclectisme qui nous caractérise. On écoute aussi bien Grandaddy, Air, The Flaming Lips que Nofx, Fennesz ou Aphex Twin et peut-être que ça s'entend dans notre disque.

I don't Wanna Die

C'est sûrement grâce à ce titre que 9 auditeurs sur 10 ont arrêté d'écouter notre album après les premières secondes. En plus la voix n'intervient qu'après 2 min 30, on ne mettait vraiment pas toutes les chances de notre côté. Mais bon, il convenait bien en premier titre donc on assume.

Chained by the Fantasy

Le seul titre avec une voix extérieure, celle de Mathilde. Dans une veine plus folk que la première chanson. La première version comportait des samples de Blade Runner qu'on a dû sacrifier sur l'autel du Copyright. C'est Kim, une Américaine, qui a écrit les paroles de cette chanson.

Muse

C'est une chanson très étrange : si vous la passez à l'envers, vous entendez très distinctement les paroles en off de Neil Armstrong lorsqu'il posa le pied sur la lune. Et croyez nous ou pas mais il y a de la vie là-haut.


Bubble

Chanson basée sur un motif tiré d'un petit synthé pourri (le sk1 de casio). Une chanson inspirée par la mort accidentelle d'un animal de compagnie, une brebis mécanique.

Follow the Eiffel Tower

Une vieille chanson au son très crade enregistrée avec un micro acheté 50 francs en grande surface. A noter aussi que les paroles ne veulent strictement rien dire (c'est comme Sigur Ros sauf que nous on ne l'a pas fait exprès).

You Never Sleep

Cette chanson avait été présélectionnée pour le concours CQFD des inrocks l'an dernier mais pas sur la compil définitive, tant pis pour eux :). C'est une sorte de composition electro-champêtre avec un motif de banjo sur lequel est construite la chanson.

Float to Me

Une autre chanson assez folk de l'album. Une chanson simple tout simplement.

Maybe One Day

Le seul titre instrumental de l'album. C'est de Fargo que l'on a dû sacrifié les samples sur celle-ci. C'est un titre qui plaît bien en général. On a plein de versions différentes de cette chanson : une version chantée que l'on fait en live, une version piano solo...

It Happens Again

Une chanson basée sur un motif de vocoder. Julien dit qu'il la trouve un peu trip-hop mais le reste du groupe se désolidarise totalement de ses propos.

Farewell

Quatre accords qui tournent, qui tournent et qui tournent. Bon, il se passe des trucs quand même. Sur cette chanson aussi, c'est Kim, qui a écrit les paroles.

Guilt All Around my Heart

Une chanson très electro et très mélancolique ayant pour sujet la culpabilité et en rapport avec la mort accidentelle du fameux animal de compagnie mentionné plus haut.

On the Sun

La première chanson terminée de l'album. Elle a été très longue à se terminer d'ailleurs. C'est sur une ébauche de cette chanson que le groupe s'est formé. C'est aussi la plus longue chanson de l'album, on y trouve des références assumées à Air et Pink Floyd.

Mosquito

Ca parle de rien si ce n'est de moustiques, donc de pas grand-chose, convenons-en. Mais on a quand même fait venir une chorale pour parler de ce pas grand-chose. C'est sur cette chanson que se termine l'album avec, en toute fin, le passage le plus rock & roll de l'album.

Propos recueillis par Cécile.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews