Hvitur & Kubii - Track by Track

22/08/2011, par Frédéric Antona | Track by track |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

"Everything That Is Beautiful Cannot Be Retained With Wings" est sorti il y a maintenant quelques temps. Le groupe, composé de Florence Virmoux, Julien Orensanz et Matthieu Virmoux (ce dernier vient d'ailleurs de composer et produire l'album de Dom Vera) revient en détail sur chacune des chansons de ce très bel album.

 Au départ l'idée était de faire un album concept. C'est un peu un gros mot, c'est prétentieux, et on n'a sans doute pas fait ça au final, mais on a été profondément marqués par des albums dits "concept" et l'idée d'avoir une ligne directrice permettait sans doute d'apporter une cohérence qui selon nous (pas selon les autres) manquait à notre travail. Qui dit album concept dit intro. Les mots sont volontairement peu audibles mais dans la transmission il est dit qu'on peut déceler une trame. La transmission c'est le reste du disque et on espère que la trame est audible. Qui dit concept dit aussi illustration qui colle à l'ambiance, c'est pour cela qu'on a fait appel à Fabrice Lebeault, un dessinateur de BD dont on aime beaucoup l'univers, pour la pochette.

 Hvitur & Kubii

The Girl With No Arms

Cette chanson, on l'a "traînée" un long moment sans savoir trop comment la faire sonner. Toujours ce problème de voix. On a fait des tas d'essais avec des tonnes d'effets divers. On l'a jouée en concert en 2006 et ça passait très bien parce que la progression de la chanson s'y prête bien. Mais pour la version du disque, on a beaucoup ramé. On a même envisagé de l'abandonner mais avec un pincement au cœur, car c'était une des chansons qui avait le plus de potentiel. On s'en est sortis avec un mélange de voix sur l'arrangement de base. C'est ce qui marche le mieux. On se rend compte qu'il est très facile de s'égarer en chemin avec toutes les possibilités qu'on a grâce aux ordinateurs et surtout à tout le temps dont on dispose quand on fait un disque "à la maison". Quand on a 3 jours de studio pour enregistrer et mixer un disque, on ne se pose pas toutes ces questions. Sur pas mal de disques faits à la maison, comme celui-là, il y a plus "d'années homme" que sur de grosses productions mises en boîtes en quelques jours. Le risque étant de s'égarer et de perdre beaucoup de temps dans des culs-de-sac.

 

Andrea

C'est une chanson dont il existe pas mal de versions et qui a nécessité énormément de travail sur une longue période (environ 5 mois). Le premier jet était très clairement électro, alors que la version finale est beaucoup plus "acoustique". Elle s'est construite autour d'un son, le son de cuivres synthétiques qu'on entend au début avec chaque accord qui vient se superposer au suivant. C'est une histoire un peu inspirée du film "Bienvenue à Gattaca". Le personnage principal, en fauteuil, ne rêve que de s'envoler dans l'espace, avec la fille qu'il aime en secret. C'est Lisa Papineau qui fait la voix féminine de la chanson. Elle a notamment fait des voix pour Air, et sa propre production sous son nom est très recommandable. Au départ elle pensait qu'il s'agirait juste d'une seconde voix mais comme elle a fait quelque chose de formidable, on en a fait une voix lead.  

Hvitur & Kubii

Me and a Door

On est partis d'un instru assez court composé plusieurs années en arrière. C'est assez rare que l'on procède de cette façon, mais l'instru en question s'y prêtait bien avec une progression intéressante et complexe. A partir de là on a essayé de faire ressortir le contraste entre la partie couplet, assez "happy" (pour nous) et la partie pont qu'on a rendue la plus éthérée possible. Cela permet ensuite un retour du couplet qui fonctionne assez bien avec une trompette sur le final pour ajouter un peu de joie triste.

 

Sad (Getting Happier)

Le titre est détourné d'un morceau de Chokebore. C'est une chanson très simple qu'on a voulu authentique au niveau du son. On utilise pléthore de logiciels pour générer les sons sur l'ensemble des morceaux mais ici on a souhaité conserver une impression acoustique qui se ressent surtout dans le piano électrique dont on a fait ressortir le son des marteaux et dans la voix qu'on a laissée très brute malgré ses imperfections. Une maquette de cette chanson a d'abord été enregistrée. Il y avait des tas d'imperfections mais dans l'ensemble la chanson fonctionnait bien, en partie d'ailleurs grâce à ces imperfections. La difficulté a été de la réenregistrer intégralement sans perdre cela. On espère que ce but a été atteint. On me précise en coulisse que c'est Anabel qui fait les "AAAAAA", ce qui tombe bien car cette chanson est pour elle.

 

The Little Cat Is Dead

Encore une histoire horrible qu'on a imaginée. Celle d'une petite fille qui attache des ailes en papier à son chat avant de le jeter par la fenêtre pour voir s'il va s'envoler. C'est une sorte de valse grinçante, on aime bien quand cela grince un peu, au moins on ne sera jamais frustré de ne pas écrire la chanson pop parfaite parce qu'on est conscient de ne pas en être capable ; à un moment où à un autre, toutes nos chansons bifurquent. C'est Anabel's Poppy Day qui chante sur ce morceau comme sur le premier morceau du disque. 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals