I overdrive trio et Marcel Kanche interprètent Léo Ferré

23/05/2012, par Luc Taramini | Vidéo |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

C’était fin septembre 2011. Il faisait chaud. Un exceptionnel été indien. Marcel Kanche et i.overdrive trio s’apprêtaient à enregistrer un album de reprises de Léo Ferré. Marcel m'a invité, l’air de rien.

Je n’ai pas hésité.

De ce voyage express de trois jours me restent des flashs : la plage de la Rochelle, le trajet en voiture vitre baissée, Rochefort et ses rues rectilignes, le vieux cinéma transformé en studio de musique, les temps morts où chacun vaque à ses occupations pas toujours musicales, puis les subites sessions d'enregistrement, l'écoute religieuse en cabine, la brocante du dimanche matin avec Marcel chinant d'un oeil expert… Et bien sûr, il me reste les mots de Ferré résonnant dans la voix grave de Kanche avec une tranquille évidence. Une rencontre au sommet au cours de laquelle un poète aura pris les mots d'un autre, où Kanche aura ressorti sa panoplie d’ancien punk cabot et de libertaire des champs, où trois musiciens de jazz auront joué de la poésie rock comme s'ils s'aventuraient dans un dancing décati. Ferré les traverse de ses mots fleuves et de ses mélodies amples. Mieux, il les habitent. A l'instar de ce titre "Epilogue", long poème tiré de "l’Opéra du pauvre" qui ouvre l’album et qui ne cesse de me hanter. Kanche et I.Overdrive Trio, portés par la confiance de Marie Ferré, ont su trouver le ton juste : garder la sève du grand Léo en y ajoutant leur propre fantaisie. Pari gagné.

Huit mois après cette escapade, est né un disque "Et vint un mec d’outre saison" et ce petit film qui témoigne de sa gestation.

 

En partenariat avec :

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals