The Icicles - A Hundred Patterns

26/12/2004, par Vinnie Terranova | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE ICICLES - A Hundred Patterns
(Microindie records) - [site]

THE ICICLES - A Hundred PatternsAprès une année 2004 envahie, pour le meilleur et le pire, par une légion de folkeux ténébreux, "A Hundred Patterns" de The Icicles arrive comme la bulle de pop pétillante qu'il nous fallait pour survivre à un hiver gris et froid.
Pour ce deuxième album, enregistré par Gary Olson de Ladybug Transistor et Bill Wells, le groupe nous réserve en effet une petite place au soleil, quelque part entre Bangles, Gogo's et Calamités, ces groupes de filles aux mélodies sucrées et à la section ryhtmique basique qui nous arrachaient parfois à la grisaille plombée et industrielle des années 80. On peut d'ailleurs penser que si les Calamités avaient des petites soeurs américaines, ce seraient sans conteste les jeunes filles de The Icicles. Car, au-delà du casting, trois filles et un batteur, on rencontre ici cette même naïveté enjouée et sautillante portée par une voix cristalline. On y trouve aussi cette envie de construire un univers à part, protégé de l'apathie trop visible du moment, en porte-à-faux avec son époque. Les Calamités s'inventaient des sixties imaginaires en plein mouvement cold wave tout comme The Icicles le font à l'abri du folk dépressif contemporain.
Pour autant, le groupe ne sombre pas dans la niaiserie, car "A Hundred Patterns" est tout imprégné d'une subtile mélancolie. Ainsi, "Pretty", aux accents vaguement velvetiens, nous rappelle la vacuité d 'une époque qui nous condamne à l'insatisfaction perpétuelle : "maybe if I were pretty I would be happy". Dès lors, le rock n'roll est le plus sûr moyen de s'extraire de sa condition, de se libérer. Toute sa dimension libératrice est dans cette phrase : " I'm gonna be a Rock'n'Roll Girl and I'm gonna get out this town cause this place is bringing me down" ("Rock'n'Roll Girl"). Tout est dit des mobiles qui conduisent un jour des jeunes filles sages à monter un groupe.
Pour paraphraser les Beach Boys, on pourrait dire que The Icicles ne sont pas faites pour cette époque. Mais cette époque a très certainement besoin d'elles.

Vinnie Terranova

Rock n'Roll Girl
I Wanna Know
Forever & a Day
Sunday Song
Ralphy Rodriguez
Bat in The Kitchen
Happy Place
Porch Swing
Snowman
Pretty
Sugar Sweet

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews