I Love You But I've Chosen Darkness - Fear is on Our Side

10/04/2006, par Christophe Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

I LOVE YOU BUT I'VE CHOSEN DARKNESS - Fear Is On Our Side
(Secretly Canadian / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

I LOVE YOU BUT I'VE CHOSEN DARKNESS - Fear Is On Our SideLa formule magique d' "I Love You But I've Chosen Darkness" (ILYBICD) repose sur une recette relativement simple : des mélodies aériennes, éthérées, chantées par Christian Goyer, reposant sur un groupe très carré et en particulier une section rythmique dont la rigueur frise parfois la fantaisie militaire... La production de Paul Barker (ex-Ministry...) insiste en particulier sur l'aspect "années 80" de la chose : le chant enveloppé de reverb et les mélodies rappellent dans les meilleurs moments McCulloch et ses Bunnymen ou la douceur d'un Guy Chadwick, au chaud dans sa maison de l'amour ; dans les moins bons, on est plus proche du mainstream de ces mêmes années. Basse et batterie ne sont pas en reste dans cette évocation de la décennie la plus fascinante de Cure : la première, omniprésente, accompagne scrupuleusement les coups de caisse claire sonores et la rigueur métronomique de la seconde. Les guitares alternent arpèges légers et culturisme - se ménageant quelques montées en puissance intéressantes.

Sur le papier, la formule est donc intéressante (d'ailleurs, à quelques détails près comme la tessiture du chanteur, c'est la même que celle d'Interpol - groupe à qui l'on pense assez souvent en écoutant cet album). Dans les faits, le quintet d'Austin souffre un peu de la production XXL de Paul Barker qui veut faire sonner l'album comme celui d'un groupe de stade. Du coup, l'émotion que l'on devrait ressentir à l'écoute de ces chansons plutôt bien ficelées, glisse souvent sur cette carapace comme des gouttes d'eau sur la peau d'un crocodile. Finalement, les titres qui tirent le mieux leur épingle du jeu sont les moins calibrés : "We Choose Faces" et son intro "Today", qui s'étirent en tout sur plus de huit minutes ou "If It Was Me" laissent le temps à la mayonnaise de prendre et à l'auditeur d'être emporté ; de même, "Last Ride Together", en demi-teinte ne laisse pas indifférent. Mais pour nous conquérir tout à fait, on attendra de voir ILYBICD baisser la garde et donner toute la mesure de leurs morceaux, en allant les voir sur scène par exemple...

Christophe

Ghost
According to Plan
Lights
Owl
Today
We Choose Faces
Last Ride Together
At Last Is All
Long Walk
Fear Is on our Side
Untitled
If It Was Me


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews