Dans la Série des Inaperçus 2000 - Bingo Bill Orchestra, Natyot, Bubblies

20/02/2000, par Guillaume Sautereau | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

FESTIVAL- DANS LA SERIE DES INAPERCUS...
par Guillaume

Depuis quatre éditions, ce festival propose de découvrir de jeunes pousses de la pop française, sous le patronnage d'un parrain plus connu. Compte-rendu de la troisième soirée, toujours en direct de la Porte de la Villette. En tapis volant, comme promis.

Dans la série des inaperçus...Devant une assistance timide, c'est Bingo Bill Orchestra qui ouvre le bal. Groupe prometteur, à l'instrumentation riche, au son oscillant entre pop et folk mais réussissant sans problème à se forger un son très personnel. Sur la fin, on subodore qu'ils ont envie de tailler les oreilles en pointe à la domotique et à la cybernétique (sans en être vraiment sûr, mais on le devine confusément) : reste donc à peaufiner les textes et on tiendra là un groupe de pop pas anodin pas du tout.

Arrive Natyot, jeune chanteuse rayonnante. Autour d'elle, les musiciens - dont un rinôçérose - tissent la toile d'un trip-hop inspiré et très portisheadien, plus léger, moins dangereux certes, mais beaucoup plus sensuel (voire hot). Malgré quelques impairs et un côté parfois un peu trop pro, la chanteuse et sa voix plus que prometteuse séduisent.

S'ils n'ont bien sûr pas inventé la poudre, sûr que les Bubblies savent allumer la mèche. Devant un auditoire un peu trop calme à leur goût, au début du moins, les toulousains font rebondir leur surfpop explosive et mélodique avec une efficacité redoutable, sans en faire trop (pas de traces d'une détestable "rebel attitude"). C'est par une reprise à la fois convenue et surprenante, bel exploit ("Femme Fatale", du Velvet Bidule), que les Bubblies achève un set jubilatoire. Une musique idéale pour faire des 360° avec mon tapis volant.

Après Montpellier et Toulouse, ce sera le tour de Bordeaux, et plutôt quatre fois qu'une, pour un festival dans le festival, un débarquement girondin porte de la Villette. Au programme : les excellents Calc, Pull, Kim et Fandor. Pourvu que mon tapis volant soit sorti de la révision des 50000.

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews