Interview de Pierre Ouzeau, directeur du centre culturel de Ribérac et du festival le Grand Souk All Vip !

18/07/2012, par Benoit Crevits | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Vous travaillez pour le Grand Souk depuis combien de temps ? Peut-on avoir une présentation de l'équipe ?C'est la 5ème édition. Le festival est organisé par le centre culturel de Ribérac et 3Ctour qui est une boîte de booking basée à Bordeaux. Il y a 6 permanents qui gèrent la programmation, la communication etc... et pendant le festival il y a nos indispensables bénévoles qui sont environ 150.

Quelle était l’idée de départ du Grand Souk ?

Créer un festival de rock en Dordogne, ce qui n'existait pas dans ce département et à l'échelle régionale, se positionner dans le nord de l'Aquitaine en complément d'autres festivals amis tels que le Reggae Sun Ska en Gironde ou Garorock dans le Lot et Garonne.

Le Grand Souk a-t-il une particularité ?

L'éclectisme et la recherche d'un certain équilibre dans la programmation entre têtes d'affiche et découvertes, entre rock, electro et chanson. Il y a aussi la qualité du site : un parc en centre ville avec de grands et beaux arbres, un théâtre de verdure devant la grande scène, des espaces de convivialité ou prendre du bon temps en mangeant du magret de canard, Périgord oblige, accompagné d'un verre de Pécharmant !

Quelle est la ligne directrice cette année ?

Toujours la même avec un petit côté plus rock pour le vendredi soir avec The Rapture, Eiffel ou encore Civil Civic.

team Ribérac

team Ribérac

team RibéracOn remarque le nombre important de formations françaises mais surtout d’artistes qui chantent en français. Tant mieux ! Pourquoi ce choix ?

Parce que nous ne faisons pas de différence entre ceux qui chantent en anglais et ceux qui chantent en français. Ça ne nous gêne pas de programmer des artistes très différents dans la même soirée. C'est la qualité, l'originalité , l'univers artistique qui conduisent les choix de la programmation.

Comment se fabrique la programmation ? Voyez-vous les artistes sur scène avant ?

Nous sommes 3 à travailler dessus. Réaliser une programmation comme la nôtre c'est 50 mails par jours entre nous et les tourneurs, des discussions, des avis, des pour et des contre, des négociations, etc.. Mais à la fin, tout est décidé à l'unanimité.

C'est indispensable de pouvoir apprécier un live. Le meilleur exemple est Katerine l'an dernier : à l'écoute de l'album on se dit "mais qu'est-ce que ça peut donner sur scène ? En le voyant on est totalement rassuré et surpris par la qualité du show. Le bonhomme ne se ménage pas, il est drôle, souriant, décalé, ses danseuses sont totalement étonnantes dans un mélange de danse yéyé et contemporaine et ses musiciens sont juste parfaits !

Quel est ton gros coup de cœur cette année ? bon allez, deux si c'est trop difficile...

The Rapture et Civil Civic.

Qu’est ce qui est le plus difficile dans l’organisation de ce genre de festival ?

La programmation prend beaucoup de temps. De novembre à mars avec un budget très très serré. Tout augmente et les cachets des artistes n'ont eux pas diminué alors que dans un même temps les subventions baissent...

Menez-vous des actions particulières avec les artistes en dehors des concerts : résidences, créations, actions culturelles... ?

Pas lié au festival mais le centre culturel mène un travail important en faveur des arts plastiques et plus particulièrement autour de la photographie en accueillant des artistes en résidence, en produisant des expositions.

Avec la crise actuelle, ressentez-vous la pression du "résultat" ? 

Oui bien sûr ! Cette année le Ministère de la Culture nous a sucré sa subvention et les collectivités doivent aussi faire des économies donc les temps sont durs pour tout le monde. Le festival est encore jeune et très fragile financièrement. Il nous faut gagner un public qui se fidélise, un public qui lui aussi a des problèmes d'argent.. Nous essayons d'augmenter le mécénat mais, d'une part la Dordogne n'a pas de grosses entreprises et de l'autre, les restrictions budgétaires se font sentir partout.

Comment pourrais-tu décrire votre public ?

Des jeunes et aussi des familles venus majoritairement de 200 bornes à la ronde c'est-à-dire de Dordogne bien-sûr, de Gironde, des Charentes et du Limousin. Les 5 ou 10 % restants viennent du reste de la France.

C'est un public exigeant, soucieux de la qualité et de la diversité : les familles et les locaux demandent des artistes de chanson rock tels que Olivia Ruiz, Katerine ou encore Gaëtan Roussel par exemple. Les plus jeunes sont davantage portés sur l'electro et nous avons aussi des amateurs de rock indé.

Des projets pour la suite ?

Difficile de trop se projeter au jour d'aujourd'hui... Cependant dans l'idéal, j'aimerais pouvoir faire une soirée supplémentaire et rajouter une programmation d'arts visuels tels que des installations videos, des expositions et performances de plasticiens.

Quelle est ta plus grande satisfaction dans tout ça ?

Faire bouger ma région, présenter de beaux artistes au public local qui n'a pas l'occasion de les voir ailleurs et, surtout, je suis chaque année émerveillé de voir l'engouement des bénévoles, leur investissement et leur joie de faire partie de l'aventure. Je remarque que dans cette petite ville de Ribérac, il y a plein de gens qui n'auraient jamais eu l'occasion de faire connaissance s'il n'y avait pas eu le festival.

Une anecdote concernant Le Grand Souk All VIP ?

Il y a trois ans, la commission de sécurité passe quelques heures avant l'ouverture des portes et constate qu'il manque du leste sur une scène. Nous avions trois tonnes par pieds et il en fallait quatre. C'est à ce moment là que notre telescopique tombe en panne. Il est 17h00 et nous ouvrons à 18h00! Une cinquantaine, même plus encore, de bénévoles ont laissé tomber ce qu'ils faisaient pour venir créer une chaine humaine et se faire passer les parpaings nécessaires au lestage de la scène, soit six palettes entières. On a filmé, c'était trop beau !

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals