Joakim - Monsters & Silly Songs

12/03/2007, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

JOAKIM - Monsters & Silly Songs
(Versatile / Nocturne) [site] - acheter ce disque

JOAKIM - Monsters & Silly Songs"Monsters & Silly Songs", troisième album de Joakim, n'est pas de ces disques qui vous prennent par la main, vous caressent dans le sens du poil et vous font bouger le bassin selon l'inclinaison la plus naturelle. Le titre est en soi un manifeste : monstrueux et stupide, cet assemblage de morceaux l'est à sa manière, non pas dans une simple schizophrénie qui ferait passer de l'état du bruit larvé ou strident à celui de la chanson tout sourire, mais dans une perversion étrange des genres ; sous couvert d'un rétrofuturisme krautrock/italo disco (hum), le génie tordu du concepteur le pousse à faire résonner les stridences dans les passages les plus poppy ("Three-Legged Lantern"), et surtout à refuser toute forme de cohérence musicale.
Même bardé de partout par les synthés analogiques et les guitares, le disque est une perpétuelle sortie de route, passant de la récurrence obsédante de la musique teutonne seventies ("Sleep in Hollow Tree", entre Can et Kraftwerk) à l'électro-guitare cheap ("I Wish You Were Gone"), au disco pop crétin ("Lonely Hearts"), pour finir dans le psyché tordu ("Love-Me-2") et l'impressionnisme pianistique ("Tanabata", sous influence apparente de Debussy, très belle pièce, la seule qu'on puisse d'ailleurs qualifier ainsi). La traversée de ce périple n'a donc rien d'une aimable balade de santé, et il faut sans doute compter sur les vertus euphorisantes des quelques tubes dance-floor disséminés ça et là pour susciter la convoitise du clubber un peu naïf. Il n'empêche. Avec ses distorsions, ses écarts, sa manière raide et rêche de traiter les sons et, ce faisant, d'attirer l'attention, le disque a le mérite de dynamiter, par une ambition à la fois dévorante et peu amène, la scène électronique française. Si, si, ça fait parfois du bien de donner un grand coup dans la fourmilière.

David Larre

Monster #1
Sleep in Hollow Tree
I Wish You Were Gone
Three-Legged Lantern
Monster #2
Lonely Hearts
Peter Pan Over the Bronx
Rocket Pearl
Drumtrax
Everything Bright and Still
Monster #3
Palo Alto
The Devil With No Tail
Monster #4
Love-Me-2
Tanabata


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals