Josh Rouse - Subtitulo

20/04/2006, par Marc Schmit | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

JOSH ROUSE - Subtitulo
(Bedroom Classics / PIAS) [site] - acheter ce disque

JOSH ROUSE - SubtituloIl aurait été étonnant qu'en rejoignant avec sa dulcinée les rivages espagnols de la Méditerranée, Josh Rouse nous fasse soudainement un coup de speed. D'ailleurs, le single "Quiet Town", à la fois nonchalant et guilleret, annonce clairement la couleur : il la jouera effectivement bien relâché. "Subtitulo" sonne ainsi davantage comme le fruit de longues siestas paello-digestives que de tortueuses cogitations introspectives.
Mais s'il a gardé les pieds en éventail, notre homme conserve intacte sa fraîcheur et sa fameuse habileté à faire couler l'or mélodique de ses doigts. Dans une veine plus dépouillée et acoustique que les précédents, mais assumant toujours son parti pris artisanal, au sens noble du terme. On peut craindre, le temps d'un "La Costa Blanca" un peu trop facile, qu'il ait pu succomber à un excès de flemme bienheureuse. Mais sur la longueur, il se permet, bien reposé, d'enchaîner tranquillement (of course) ces petits bijoux dont il est coutumier.
Sans être l'apôtre de la révolution permanente, loin s'en faut, il a pris pour habitude d'introduire quelques éléments nouveaux à chaque album, qu'on retrouve ensuite disséminés dans les suivants. Et va donc pour une goûteuse et généreuse dose de pop-soul ("Givin' It Up", "It Looks Like Love") ou une pincée de groove jazzy ("His Majesty Rides")... Cette année voit aussi l'incorporation de quelques rythmes brésiliens qui, on s'en doute, ne nuiront pas au climat détendu de l'ensemble. On peut donc savourer avec plaisir le suave balancement de "Summertime" ou "Wonderful" (qui sonne comme les Pale Fountains en vacances). Ambiance familiale oblige, on a même droit à un duo avec sa bien-aimée, la dénommée Paz Suey, le charmant "The Man Who...".
Par ailleurs, subsistent quelques morceaux plus classiquement folk ("Jersey Clowns", "El Otro Lado"), seuls relents un peu mélancoliques, mais qui sont loin de baisser le niveau.

Pas grand chose de nouveau sous le soleil, penserons peut-être certains. Mais quand il est à ce point radieux, et avec d'aussi délicieux cocktails à portée de main, on serait bien mal inspiré de ne pas en profiter.

Marc Schmit

Quiet Town
Summertime
It Looks Like Love
La Costa Blanca
Jersey Clowns
His Majesty Rides
Givin' it Up
Wonderful
The Man Who...
El Otro Lado


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals