Joyeuses bandes d'imbéciles

07/11/2007, par Luc Taramini | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

On ne sait pas si Armelle Pioline, Barbara Carlotti, JP Nataf et Bertrand Belin sont amis à la ville, mais sur scène, ils sont en osmose ! Endossant le rôle des personnages de la pièce musicale d'Olivier Libaux "Imbécile" sortie au printemps dernier, ces quatre-là prennent un plaisir évident à devenir Hélène, Thérèse, René et Fernand, le temps d'un dîner musical sur la scène du Café de la Danse. Et pourtant ça sentait le piège à plein nez : mise en scène théâtrale artificielle, dialogues passe-plats entre les chansons, mélodies de velours et rimes millimétrées, le danger était grand de voir nos quatre interprètes à l'étroit dans une transposition scénique figée. C'était sans compter sur le casting impeccable (même après le désistement de Katerine et d'Helena Noguerra) et un vrai travail de dramaturgie donnant de la consistance aux personnages : Belin/ Pioline en petit couple amoureux un peu étriqué, Nataf/ Carlotti en célibataires fantasques semant la zizanie toute la soirée sur des titres comme "Ils sont marrants les gens". Olivier Libaux, homme de concepts qui marchent ("Nouvelle Vague", c'est lui) remporte son nouveau pari avec ce mélange d'écriture désuète et de mélodies à sucer comme des bonbons au miel. On s'identifie aux personnages, on tape des mains en rythme et l'on sifflote l'air de "L'amour à la française" jusque dans le métro. Un divertissement tendre, vachard, inoffensif et très réussi ! A lire : La chronique d'Imbécile

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews