Kid Congo Powers - Solo Cholo

12/01/2007, par David Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

KID CONGO POWERS - Solo Cholo
(Trans solar Records) [site] - acheter ce disque

KID CONGO POWERS - Solo CholoVoici l'album le plus cool de ce début d'année : un vétéran des années 80/90 nous revient avec ce qu'il a récupéré de ses deux décennies de collaborations, il mélange le tout dans le désordre, et sort "Solo Cholo". Mais, revenons un peu en arrière : Kid Congo a joué dans Gun Club, pour Nick Cave et avec les Cramps (rien que ça) et a collaboré avec Jonathan Fire Eater, Mark Eitzel et plein d'autres gens bien que l'on ne peut tous citer ici. Il apparaît comme l'un des guitaristes les plus prisés de la planète underground de ces vingt dernières années, dans son versant punk rock surtout. Ça, c'est pour le C.V., qui nous fait entrevoir le large prisme d'influences au sein duquel le kid de Los Angeles se déchaîne.
Et justement, le prisme, on se le prend en pleine poire à l'écoute de "Solo Cholo" : vingt ans recyclés de façon complètement décomplexée, avec une production impeccable qui offre un panorama jouissif sur un certain rock de ces dernières années : celui qui, tout en laissant la place aux voix et aux morceaux, ne parvient jamais à tourner complètement le dos ni à l'expérimentation, ni à un certain goût pour le rétro. Alors certes, on pourra trouver cela totalement foutraque, désarticulé, mais force est de reconnaître que la voix de Kid Congo, qui évoque tour à tour Nick Cave (tiens donc) et Leonard Cohen, sert habilement de lien entre ces différentes chutes de studio. On connaît le guitariste Kid Congo, on a plutôt droit ici au chanteur/compositeur Powers, même si les guitares attaquent sévère sur le punk martial de "Parts Unknown", mélange de Boss Hog et de Kim Gordon. Dans l'ensemble, c'est plutôt l'ambiance qui est privilégiée, une ambiance plutôt sombre, dominée par des voix graves, mais jamais plombante : la plupart des morceaux empruntent un tempo moyen, ni hargneux, ni mou, qui laisse de la place pour une certaine fantaisie : l'orgue de "Virginia Avenue", la guitare discrète, ici et là, de Kid Congo, l'alternance de voix masculines et féminines (comme sur l'imparable "Power"), ou encore la reverb omniprésente qui nimbe l'album d'une atmosphère subtilement surannée, renvoyant tantôt à la chaleur des années soixante, tantôt à l'ère glaciaire de la cold-wave. Un regard sur le passé à l'exact opposé de la nostalgie : vivante, voire brûlante, une traversée en diagonale de la carrière du Kid qui, espérons-le, laisse entrevoir la suite de ses aventures.

David Dufeu

Sophisticated Boom Boom (2001)
w/Knoxville Girls
La Historia De Un Amour (1989)
w/Robin Guthrie, Barry Adamson, Marcia Schofield, and Steve Young
Why Hurt Flesh (2001)
w/Khan
You Hang the Moon for Me (2003)
w/Paul Wallfisch & Abby Travis
Power (2002)
w/Botanica
The Last Word (1998)
w/Congo Norvell
Parts Unknown (1993)
w/Lydia Lunch & Die Haut
Virginia Avenue (2000)
w/Knoxville Girls
Vaseline (2001)
w/Khan
Plunder the Tombs/Headbolt (1985)
w/Fur Bible


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews