V/A - Kitsuné X

04/03/2005, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

V/A - Kitsuné X
(Kitsuné / Pias)

V/A - Kitsuné XX, non pas comme dix, mais comme porno frelaté, avec synthés vintage et voix féminines susurrant des propositions salaces. La troisième compilation Kitsuné porte donc bien son nom et, au-delà de l'habillage et du propos éculé (hum), elle est parfaitement taillée pour le dance-floor. Les premiers morceaux donnent le ton : "Darling", house ultra-léchée, avec micro-variations de rythmes et superpositions de voix, "Teenage Kiss", jouant sur des rythmiques et des motifs synthétiques 80's vaguement métalliques (dans le ton du "Some Great Reward" de Depeche Mode), des afféteries vocales à la Michael Jackson et des parasitages saturés, "Kelly Blame", electro allemande surpuissante malmenant une chanteuse française ("des vagues de désir me submergent", souligne-t-elle, au cas où on n'aurait pas compris).
Après cette introduction efficace, c'est au tour des invités de prestige, cachés sous des identités passagères, de livrer leur mini-set : Trevor Jackson derrière Post No Bills, pour un electro-rock un peu carré et répétitif ("Whatever"), Ivan Smagghe et Marc Collin sous le nom Volga Select, proposant une "Transe" qui remplit son titre-programme, et enfin les joyeux allumés pop de Simian transformés en Simian Mobile Disco pour une electro d'abord minimale, puis sautillante et un peu cinglée ("The Count").
La suite du disque voit les groupes rivaliser dans la stupidité de textes réputés second degré ("This Girl is a Nympho. I saw her on a Video", pour DJ Assault, "Beach Boy, Cool Boy, Mangaboy, du bist mein Idol", pour Captain Comatose et l'inénarrable chanteuse de Stereo Total). On sauvera du lot le "You Gotta Know" des copines de Brooklyn Funnypack dont la house bien troussée ressemble à une rencontre de TLC et des Avalanches, mais pas les très hype "Hot Chip" qui ne sont pas ici au meilleur de leur forme funky but cheap ("No More Master").
Au final, le disque laisse un sentiment plutôt positif, mais ne ravira peut-être pas beaucoup de suffrages au-delà du public de clubbers friands de compiles, la légèreté et l'invention sonore de l'ensemble pouvant aussi bien ravir que crisper les amateurs et les allergiques au genre.

David Larre

Popular - Darling
Joakim - Teenage Kiss
The Mogs - Kelly Blame
Post No Bills - Whatever
Chikinki - Something More
Volga Select - Transe
Simian Mobile Disco - The Count
DJ Assault - Nympho
Fannypack - You Gotta Know
Captain Comatose vs Stereo Total - Mangaboy
Manhead - Hey Now
Hot Chip - No More Master


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals