klima - track by track

29/12/2010, par Guillaume Sautereau | Track by track |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

KLIMA

Le successeur de son premier album sorti en 2007 a failli se faire attendre, mais Klima aka Angèle David-Guillou a su mettre les petits plats dans les grands pour ce "Serenades & Serinettes" au packaging généreux et soigné, enregistré en la précieuse compagnie de David Sheppard, Keiron Phelan, Jérôme Tcherneyan et Glen Johnson (Piano Magic). Visite guidée par la maîtresse de maison.

French Mittens

Ça faisait un certain temps que je voulais reprendre ce morceau de Piano Magic, sorti en 1998 sur un split single avec Icebreaker. J'adore cette chanson, mais je l'ai toujours trouvée trop courte, alors qu'on a envie qu'elle dure des heures.  Je voulais quelque chose de plus dramatique aussi avec des vraies cordes et beaucoup de percussions acoustiques, alors que l'original est basé sur des samples et beats électroniques. Bien sûr c'est aussi un clin d'œil, puisque je chante régulièrement sur les disques de PM depuis 2002 et que je n'ai hélas pas eu la chance d'interpréter la version originale de cette chanson.

By My Side

Cette chanson a été écrite très rapidement, moi qui suis si lente d'ordinaire. La musique est j'imagine assez marquée par celle de Moondog que j'ai beaucoup écouté ces dernières années.  Musicalement, je voulais créer un univers "médiévalo-gothique"... Les paroles parlent de passion dévorante, et comme parfois le sentiment d'amour fort peut être très proche de celui de haine. Mais tout ça est abordé de manière un peu ironique et tragi-comique, à la manière de ces films muets où le jeu des acteurs est exagéré.

klima


I Will Remember You/ Papillon de Nuit

Au départ ce morceau a été composé comme un instrumental et puis David Sheppard avec qui j'ai travaillé sur ce disque m'a poussé à en faire une chanson. J'avais cette idée d'aborder la musique comme une succession de vignettes. Bien que basés sur une ligne de synthé en ritournelle, la plupart des arrangements n'apparaissent qu'une seule fois. Cette chanson parle de souvenirs et je voulais que la musique soit comme ça, comme une pléiade de souvenirs, indépendants les uns des autres.
Papillon de Nuit conclut le morceau principal, à la manière de "Old Friends" et "Bookends" de Simon & Garfunkel (du moins c'est ce que j'avais en tête !). Le sujet dont traitent les paroles n'est d'ailleurs pas si éloigné. C'est le premier bœuf de l'album ! David commence avec la guitare, puis Jérôme au kalimba, je joue de la harpe, et puis Keiron de la flûte. J'ai vite trouvée une mélodie de voix, et Keiron s'est mis à faire des chœurs d'hommes avec Simon, qui était jusque là au commande de l'enregistrement.

Father

Cette chanson parle de mon père, quelle surprise, et surtout de la relation qu'il avait avec son père. C'est un sujet dont on parle peu ou pas, mais je voulais qu'il sache que je comprenais. Mon grand-père était musicien professionnel, et bien que je ne l'ai que peu connu, je suis certaine que c'est parce qu'il y avait un lien fort entre ces deux personnes que je fais moi-même de la musique aujourd'hui.


In My Room

J'ai écrit cette chanson il y a bien longtemps. C'est peut-être véritablement la première chanson de Klima que j'ai écrite d'ailleurs. C'est un  morceau très sombre et je ne savais pas trop comment l'aborder au départ. Je ne voulais pas qu'il soit un hymne à l'apitoiement sur soi : "oh que je suis triste, toute seule dans ma chambre, snif snif". Tout le morceau est entièrement joué par David et moi, et on a décidé de l'aborder plus sur le thème de la colère, de l'orage, avec des nappes de synthés analogiques, et beaucoup de percussions ! Je suis contente qu'il soit sur l'album, c'est un peu une page qui se tourne.

Sing To Me

Cette chanson est d'abord sortie, dans une version un peu différente, sur la compilation de Noël "That Fuzzy Feeling.." rassemblée par Arctic Circle, une excellente association musicale londonienne menée par le très talentueux Ben Eshmade (qui joue du cor sur French Mittens d'ailleurs).  Ben et Arctic Circle programment des concerts vraiment super à Londres. J'ai joué plusieurs fois pour eux et ai tout récemment enregistré un morceau pour leur Explorer's Single Club.

Things Get Better With Time

J'ai écrit la musique peu après la sortie de mon dernier album mais je n'avais que de fausses pistes pour la voix et les paroles. J'ai joué le morceau à Glen qui m'a dit qu'il voulait essayer de travailler dessus. Je lui ai donné comme seule directive d'écrire des paroles porteuses d'espoir. Il a très vite rendu sa copie, et bien sûr j'étais absolument ravie ! Il a enregistré un guide pour la voix, et finalement on l'a gardé pour les refrains. J'ai collaboré à l'écriture d'un certain nombre de chansons de Piano Magic, mais c'était la première fois que Glen et moi écrivions un morceau seulement tous les deux. J'espère qu'il y en aura d'autres comme ça.

Sylvia

Bien sûr cette chanson parle au moins indirectement de l'écrivain Sylvia Plath. Un film a été fait sur sa vie il y a quelques années de ça et c'est de là que vient la phrase "if you fear something enough you can make it happen". Je ne sais pas si Sylvia Plath l'a vraiment dit mais ça m'a beaucoup parlé et je voulais écrire quelque chose là-dessus. On peut dire que c'est une chanson féministe, sur la prise en charge de sa propre vie en tant que femme. Je voulais cette grande explosion centrale et David a embelli le morceau avec une suite d'accords sur le couplet alors qu'au départ je n'avais que deux accords tout le long.

Orffans

Le titre est un clin d'œil au compositeur Carl Orff que j'adore. Il a beaucoup travaillé avec des percussions et des instruments africains comme le marimba. J'avais la partie de glockenspiel depuis un certain temps et puis on est allé en studio avec David et Jérôme et on a enregistré tout le reste en une après-midi. Le mix a pris un peu plus de temps... Avec cet album je voulais laisser plus de place à l'expérimentation, la spontanéité, et voilà le résultat.

Bottomless Sea

J'aime beaucoup cette chanson et je suis plutôt fière de mon solo à la Durutti Column aussi ! On me demande souvent : "mais qui (d'autres) joue les guitares sur tes chansons ?", là je peux dire que c'est moi à 100%. J'ai écrit les paroles au milieu de la nuit, ça se ressent je crois.

Propos recueillis par Guillaume Sautereau

A lire également, sur klima :
l'interview (2008)
la chronique de "Klima" (2007)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews