Lady and Bird - Interview

08/10/2003, par Gildas | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Est-ce que c'était un jeu de l'enregistrer cet album ?

Bird : non, c'était plutôt comme une période de monstres et de mise à l'écart, et c'était terrible parce qu'il y avait tout le temps quelqu'un pour essayer de nous arrêter.

Pourquoi est-ce qu'on voulait que vous arrêtiez ?
Lady : tout le monde voulait nous mettre des bâtons dans les roues pour qu'on se plante. Mais nous ne savons pas pourquoi ils faisaient ça, ils le faisaient, c'est tout.

Et comment ça se fait que ces gens savaient que vous étiez là, parce que vous m'avez dit que personne ne pouvait vous voir ?
Bird : ils pouvaient voir les corps que nous occupons.
Lady : et ils ont décidé qu'ils voulaient que nos hôtes souffrent pendant que nous étions en eux.

C'est très méchant ça.
Lady : mais les gens sont très méchants
Bird : la plupart essayent de te tuer.
Lady : peut-être que ça dépend des groupes. Pour certains groupes c'est 80% des gens.

C'est très déprimant comme vision des choses...
Bird : oui, je sais.

Ca veut aussi dire qu'il n'y a pas d ‘espoir, c'est très négatif, c'est dur pour des enfants d'avoir ce genre de pensées.
Bird : oui, je sais, mais c'est la vérité, nous nous en sommes rendu compte.

Il doit pourtant bien y avoir des gens qui sont gentils ?
Bird : oui
Lady : oui
Bird : juste quelques un. Nous essayons de les garder près de nous.
Lady : oui, ils sont avec nous. Parce que le truc à savoir c'est que quand nous rencontrions des baby sitter pour venir avec nous dans l'abri à Bruxelles. On a vu beaucoup, beaucoup de monde, et il n'y en avait que très peu qui convenaient pour le job.

Ah oui ? et comment vous les avez choisis ?
Lady : en fonction de leur gentillesse. Parce que nous devons nous protéger.
Bird : nous ne faisons confiance à personne !
Lady : oui, une fois, et bien, on a fait confiance à des gens et ils ont été très méchants. Alors nous avons essayé de trouver des gens à qui faire confiance mais comme c'est impossible nous avons demandé à Shepard de suivre ces personne en permanence.
Bird : il n'y a que 2 personnes en qui je puisse avoir confiance et c'est Lady et Shepard.
Lady : et pour moi c'est pareil c'est Bird et Shepard. Et comme Shepard n'a pas de forme humaine, il ne peut pas faire certaines choses. Donc je fais confiance à Bird et à Shepard mais pour faire des choses c'est que Bird.

Et ça ne vous peine pas de ne pouvoir faire confiance qu'à deux personnes ?
Bird : oui !
Lady : oui, c'est très triste.

Et vous ne voulez pas de nouveaux amis ?
Bird : si, nous ne voulons que ça.
Lady : on a essayé tellement de fois !
Bird : mais à chaque fois on s'est foutu de nous. Parfois ils font semblant d'être gentils pour un an, des fois plus mais à la fin, ils se foutent toujours de nous et nous font du mal.
Lady : on a connu quelqu'un qui pendant 10 mois a été super gentil et on commençait presque à lui faire confiance mais après 10 mois et un jour, on s'est rendu compte qu'il était comme les autres...

Donc, c'est toujours vous deux, en permanence.
Bird : non, nous côtoyons quand même d'autres gens mais ce sont des monstres et il faut que nous nous protégions contre cette société de monstres.

Et il se passera quoi quand vous grandirez ?
Lady : rien, les corps de nos hôtes vont changer, mais nous ne changerons pas.

Ah ... Un peu comme Peter Pan qui ne grandit jamais.
Lady : Peter Pan n'existe pas. On a voulu aller à Neverland où les enfants restent des enfants et il n'y avait rien. Personne. Peut-être qu'ils dormaient tous, Shepard nous a dit que peut-être, chaque nuit qu'ils dorment dure cent ans. Peut-être que c'est ça ... peut-être qu'ils dormaient.

Et c'est quelque chose que vous aimeriez trouver ? Un endroit où les enfants restent purs et innocents ?
Bird : non, nous avons commencé à nous transformer en monstre et on ne peut plus revenir en arrière. Il y a 2 ans, nous étions purs, maintenant...
Lady : maintenant nous sommes des monstres.
Bird : j'étais trouvé, mais maintenant je suis perdu (I was found but now I am lost)

Il a fallu juste 2 ans pour vous pervertir ?
Bird : oui. Mais nous sommes juste comme des fumeurs qui essayent de s'arrêter. Un jour, on y arrivera.

Magali, la charmante attachée de Presse fait son entrée pour nous dire que l'interview est finie.

Je vois que c'est la fin.
Bird : non, non, reste, c'est pas grave, on n'a pas besoin de manger ou de faire une pause, nous avons notre Vodka Black Death, ça suffit.

C'est assez triste de vous entendre parler, vous avez des pensée très sombres pour des enfants. Les autres enfants que je connais ont une sorte d'émerveillement permanent que vous n'avez pas.
Bird : c'est parce que les gens ont été terriblement méchants avec nous.
Lady : nous pensons que personne ne peut être pur. Mêmes nous, nous nous transformons en monstre. Mais, dans notre abri, il y a suffisamment de moments de pureté pour nous protéger.
Bird : oui, mais c'est dur de s'en souvenir.
Lady : et quand on est en monstres, au milieu des autres monstres, on a des joies de monstres et c'est dur. On le regrette après. On se sent très mal. D'avoir eut cette joie de monstre, d'avoir fait ces trucs de monstres.
Bird : c'est vraiment terrible les trucs de monstres
Lady : oui, terrible. Comment ils peuvent nous faire ça ?
Bird : des fois, je souris en pensant à ses trucs de monstres parce que ma partie monstre se réjouit. Mais ça me fait mal dedans.
Lady : mais surtout il y a une chose certaine, sur laquelle on peut compter c'est que quand on est au milieu des monstres même si l'un de nous est faible et succombe un peu l'autre est là pour le protéger.

Vous parlez beaucoup de vous protéger l'un l'autre, mais vous ne parlez jamais de battre les monstres.
Bird : non, si tu combats les monstres tu les rejoins.

C'est une maxime de Nietzsche ça ...
Lady : oui, Bird nous a lu Nietzsche.

Une dernière question, vous avez quel âge ?
Lady : on ne peut pas répondre. On ne sait pas. Nous ne savons rien de la réalité ni de notre identité. Quelque part dans notre esprit il y a un truc de bousillé à ce sujet alors c'est Shepard qui nous a donné nos noms.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals