La Fresto - Ca va mieux, non ?

13/08/2003, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LA FRESTO - Ca va mieux, non ?
(Lithium)

LA FRESTO - Ca va mieux, non ?Si les 11 chansons de cet album constituent un état des lieux de ce qui pourrait être une amélioration de l'état de La Fresto, qu'est-ce que ça devait être avant ! Dès la pochette, des questions se posent : mais qui est cet olibrius, dans quel hôpital psychiatrique se trouve le parc qui illustre la pochette ? Car cet album est l'œuvre d'un fou, d'un pervers musical, d'un obsédé textuel (je sais, c'est facile) qui se tripote en triturant la musique et les mots et en jonglant avec ses personnalités multiples. L'ambiance du disque est mouvante, digne d'un cyclothymique. On passe de l'euphorie béate et sautillante de "Look, I am dancing" ou de "Allo ?" à la paranoïa rampante de "Ce qu'ils ont fait pour moi" ou à la psyché surdimensionnée de "T'es qu'un con". Laurent Lusseau est un malade qui dérange. Son album ne caresse jamais dans le sens du poil et va en gêner pas mal. D'ailleurs, moi-même je ne sais toujours pas s'il s'agit d'un vrai foutage de gueule ou d'un faux message d'angoisse. "Arnaqueur" fait plutôt pencher la balance vers la seconde option et "Le dernier été", avec son texte glauque sur fond d'electro minimaliste et répétitive, (Programme ?) en rajoute une couche. Protéiforme et maladroit, La Fresto bouscule une electro pas trop libre et se fraye un passage dérobé entre OMD, Programme, et Kraftwerk. Le désespoir voilé qui sous-tend cet album énervant, il faut attendre le 11ème et dernier morceau pour qu'il se révèle enfin. Comme à l'issue d'une thérapie, le nœud du problème est tranché. "Quatre années" et son piano claudiquant entre jazz mou et lounge grisâtre raconte 4 ans de relation molle et une rupture sans passion mais pleine de traumas, d'occasions ratées et de douleurs cachées. Poignant, ce morceau l'est bel et bien mais les 10 qui le précèdent avec leurs jeux de faux-semblants et leurs claudications ridicules en amoindrissent l'effet. Cet album est énervant.

Gildas

Look, I'm Dancing!
T'es Qu'un Con
Ce Qu'ils Ont Fait Pour Moi
Imbibé
Allo?
Arnaqueur
J'ai Pris La Parole
Le Dernier été
Hard Rock
La Mégère
Quatre Années

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews