Lambchop - What Another Man Spills

15/09/1998, par lorseau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Lambchop - What Another Man Spills
(City Slang / Labels)

lambchopLambchop nous est apparu en 1994 avec son premier album "Jack's Tulip" comme un cousin américains des magnifiques Tindersticks. Même passion pour les ballades sombres, pour les orchestrations, pour les voix marquantes. Seule différence notable la notion de groupe car si les Tindersticks sont une entité non séparable, Lambchop vit autour de Kurt Wagner leader et véritable génie mélodique. Viennent ensuite se greffer sur chaque disque nombre d'amis musiciens. Depuis, Lambchop a été suffisamment productif pour éponger notre soif de nouvelles chansons : un album par an semble la moyenne adoptée par Kurt Wagner. C'est ainsi que 1998 voit arriver dans les bacs "What Another Man Spills", nouvel opus et nouvelle réussite du groupe. La recette du groupe est en même temps simple et compliquée car si les albums sortent de la même matrice, chacun apporte une nouvelle brique à l'édifice. Sur cet album les mélodies sont une nouvelle fois caressées par des cordes, des cuivres, une guitare hawaïenne (guitare étant apparue la première fois sur l'album "Hank"), et la voix aigre-douce de Wagner. Mais Kurt, depuis l'album précédent, a compris qu'il était également sympa de laisser la place à quelques créations de ses petits copains. Du coup certaines chansons viennent nous chatouiller l'oreille suivant d'autres schémas et surtout l'occasion nous est donnée de tomber sur "Give me Your Love (Love Song)" au tempo plus jovial, et épatant comme un Talking Heads !
Lorseau

Interrupted
The Saturday Option
Shucks
Give me Your Love (Love Song)
Life #2
Scamper
It's Not Alright
N.O.
I've Been Lonely For So Long
Magnificent Obsession
King Of Nothing Never
The Theme From The Neil Miller Show

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals