Lambchop - Awcmon / Noyoucmon

24/03/2004, par Fred Tuc | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LAMBCHOP - Awcmon / Noyoucmon
(City Slang / Labels) [site]

LAMBCHOP - Awcmon / NoyoucmonQu'il est loin le temps de "Jack's Tulips"... Le temps, l érience (et les moyens financiers d'un label) aidant, Kurt Wagner (le monsieur découvert par Vic Chesnutt (le monsieur découvert par Michael Stipe (...))) étoffe et orchestre de plus en plus sa musique (violons, pianos, etc.) dont les accents sont sans cesse plus souls. Le blues et le jazz sont devenus des éléments de base de sa musique, même s'ils le sont plus souvent dans l'esprit que dans la forme. Le bougre s'aventure même dans quelques morceaux nettement plus rock ("Nothing Adventurous Please" surtout).'exp C'est toujours avec un plaisir non feint que je retrouve cette voix si singulière, chaude, grave et douce. Il faut toutefois noter que de nombreux morceaux sont exclusivement instrumentaux, certains étant de véritables perles orchestrales tels "The Lone Official" ou encore "Sunrise", ce dernier n'étant pas sans évoquer certains travaux de Neil Hannon. Cela m'amène naturellement à l'un des talents de Kurt Wagner, l'élégante manière qu'il a de mêler un classicisme revendiqué à des arrangements foisonnants, toujours de bon goût et ne donnant jamais l'impression de manger des rillettes présentées comme du foie gras. Côté production, rien à redire : ce double album est très soigné.
Les mauvaises langues diront que "Awcmon/Noyoucmon" sonne parfois comme La Croisière s'Amuse, tout comme certains ont osé dire que Halifax Pier faisait penser à Rondo Veneziano. Il ne faut pas les écouter et au contraire se délecter de ce délicieux côté rétro dont sont imprégnées presque toutes les compositions.
Certes, l'usage des violons est peut-Ítre un rien exagÈrÈ, donnant pour la premiËre fois une lÈgËre note de prÈtention ý cet album aux ambitions ambiguÎs. En outre, ce diptyque est un peu long et certains morceaux passent presque inaperÁus lorsqu'ils ne ressemblent pas ý un autre dÈjý ÈcoutÈ sur l'autre disque. Il en va d'un double album comme d'un film de quatre heures : difficile de ne pas s'ennuyer par moments. Mais rassurez-vous, nombreux sont les moments o˜ vous ne regretterez pas votre achat.

Fred

Awcmon

Being Tyler
Four Ponds In Two Days
Steve McQueen
The Lone Official
Something's Going On
Nothing But A Blur From A Bullet Train
Each Time I Bring It Up It Seems To Bring You Down
Timothy B. Schmidt
Women Help To Create The Kind Of Men They Despise
I Hate Candy
I Haven't Heard A Word I've Said
Action Figure

Noyoucmon

Sunrise
Low Ambition
There Is Still Time
Nothing Adventurous Please
The Problem
Shang A Dang Dang
About My Lighter
Under A Dream Of A Lie
Jan
The Gusher
Listen
The Producer

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals