Langage Computer - Mouse Back Riding

16/06/2004, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LANGAGE COMPUTER - Mouse Back Riding
(Quatermass / Tripsichord)

LANGAGE COMPUTER - Mouse Back RidingL'electronica de Mouse Back Riding se présente comme une subtile équation entre la douceur, l'élégance des sons et une recherche ambient plus rude, offrant ainsi un lointain cousinage avec Plaid, ou jouant -sur un même terrain- la rencontre amicale de Telepopmusik et Autechre. Non content de doser ainsi la délicatesse ouvragée et l'épure anguleuse, la soie et la bure, le groupe livre en outre certaines de ses compositions à des chanteurs invités, pour des greffes vocales assez convaincantes. Cela donne notamment trois exercices rap parmi lesquels on retiendra la prestation délirante d'un Buck 65 ("I'd rather be strangled by a seagull than have an albatros around my neck " sur "Echafaudage") ou la métaphysique angoissée de James Delleck ("Tu brûles de connaître l'impensable vérité, alors approche", "Le désespoir est une forme supérieure de la critique, pour le moment, nous l'appellerons bonheur"). Cela donne aussi un morceau final inattendu, presque poppy, construit sur un sample de harpe et habitée par la voix fantomatique de Reiko Underwater : petite comptine glacée et vertigineuse comme on en trouve, parfois, sur les albums de Terranova. Ces "chansons" sont des grâces supplémentaires dans un univers instrumental par ailleurs particulièrement cohérent et autonome. Loin de sauver la mise à un disque qui, sans cela tiendrait très bien tout seul, elles lui assurent un surcroît de relief et de densité.

David

Plan lambda
Null-0
Petite créature de poche
Solid creek
G2
Echafaudage
N/A
Bulle cassŽe
Offset
Impensable vérité
Oneiric loophole
Remain track time
Derrière la porte
Kids undermirror

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews