Lauter - The Age of Reason

album de la semaine du 12/08/2009, par Christophe Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LAUTER - The Age Of Reason
(Herzfeld / Clapping Music) [site] - acheter ce disque

LAUTER - The Age Of ReasonDepuis 2004, Lauter mène sa barque en eaux folk, des eaux limpides, plus ou moins troublées par un rock qui ressurgit sous différentes formes au long de ses morceaux. Lauter, projet sous le nom duquel Boris Kohlmayer officie, a décidé de marquer un grand coup avec un projet ambitieux, et presque anachronique de nos jours : un double album. Kohlmayer voulait "idéalement faire un disque entre Nick Drake et Joy Division" comme il l'a confié au journal L'Alsace. Un sacré pari ! "The Age of Reason" aurait en effet tout de la déraison si ce n'était pas un album tout à fait réussi : mélodique, varié, bien produit... mais avant tout pas ennuyeux pour deux sous (oui, deux fois 48mn, ça peut décourager !)

Car si Lauter fait, sur beaucoup de morceaux, un folk dépouillé, à base de guitare acoustique et de banjo (le côté "Drake" donc), il dynamite ce schéma sur les autres en allant piocher toutes sortes d'influences : du psychédélisme, de la country notamment mais surtout pas mal d'éléments empruntés aux années 80 (le côté "Joy Division") ; des références parfois évidentes ("I Go It Alone" et "Leaving the Town" évoquent les Go-Betweens, la voix rappelle parfois un autre Nick - Cave), rendant hommage (ou pastichant ?) parfois certaines tendances : si "Distance" bascule après quelques minutes de chant/guitare neurasthénique dans une new-wave peut-être un peu caricaturale, ou si "Ghost Track With No Name" a des airs de grand-messe gothique, "The Next Step" - dans un registre proche - réussit, lui, à nous emporter totalement. Et Lauter nous emmène par monts et par vaux dans cette décennie, entre ambient et jazz-rock sur le surprenant "The Worm", avec une pincée de funk commercial franchement réjouissante sur "Black Pupils", versant dans le free-jazz sur l'excellent "Freedom Is Terror", ou faisant un clin d'oeil appuyé au groupe qui a succédé à Joy Division sur "The Old Order". Dans l'ensemble, les ambiances sont rarement très joyeuses mais, avec ses contrepieds permanents, Kohlmayer nous fait garder le sourire.

Et finalement, plus qu'à ces deux références citées, c'est à un autre double album que l'on peut songer à l'écoute de "The Age of Reason" ; un autre album de folk qui va piocher dans des décennies de rock ; avec, comme sur cet album de Lauter, le premier titre d'un des deux disques qui évoque directement le rock'n'roll : "Do you still love rock and roll?" répète Jeff Tweedy au début de "Being There", double album fondateur pour Wilco. A l'écoute de "The Age of Reason", on a bien envie de lui répondre oui. Et, on a de bonnes raisons de penser que "The Age of Reason" sera aussi important pour Lauter que ne l'a été "Being There" pour le groupe de de Jeff Tweedy.

Christophe Dufeu


A lire également, sur Lauter :
la chronique de "A Walk Will Take My Mind Off Things" (2005)

Disque 1
In Our Heads
Because of the Drugs
Black Pupils
Everything is Blurred
The Next Step
Her Ladyship
The Old Order
We're Moving In
Ditty
I Go It Alone
Distance

Disque 2
That's Rock'n'roll
Leavin' the Town
Mother & Son
The Worm
These Days
Freedom is Terror
Garland of Flowers
Curtain
Solid Guitar Song
That's the Way Out

 

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews