Leopold Skin - I See Mountains

16/12/2010, par Béatrice Lajous | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LEOPOLD SKIN - I See Mountains
(Kütu Folk / Discograph) [site] - acheter ce disque

LEOPOLD SKIN - I See MountainsLe voyage et les grands espaces sont une fois de plus présents, et d’autant plus assumés par Damien Fahnauer aka Leopold Skin. Poursuivant l'aventure aux côtés du label clermontois Kütu Folk, ce jeune chanteur nous revient fort et mature de son périple canadien où de nombreux sentiments n'ont cessé de l'assaillir, le rappelant souvent en France, auprès de sa famille et ses amis ("Misty River"). Se détacher de ses souvenirs, ses habitudes demande pour tout voyageur mélomane une certaine forme de résignation ("Please Get Out !"), notamment face à une nature aussi foisonnante d'images et d'énergie ("I See Mountains"). Les choeurs accompagnent et embrassent de telles pensées, indissociables de cette voix au grain si particulier.

On trouve également un véritable refuge, symbolisé par le réconfort et la mélancolie du violoncelle ("House in a Tree"). L’album prend toute son ampleur avec "Lonesome and Cold", où les instruments rentrent progressivement – guitare, batterie et trompette. Entendu lors d'un concert en appartement, alors que j'étais à quelques mètres de ce fan des Cave Singers, ce morceau fut alors des plus troublants, frissonnants. Les saisons passent, suspendues aux caprices de Mère Nature et à une double-voix plus féminine ("Winter Is Coming"). Le temps des adieux est aussi douloureux, donnant lieu à un déchirement rare et débridé ("Goodbye").

Le voyage se poursuit au travers des images personnelles choisies pour ce nouvel opus. D'une place côté hublot aux couloirs de l'aéroport, d'une rivière aux reflets verdoyants aux cimes enneigées, "I See Moutains" séduit par son esthétisme et ses lumières délicatement immortalisées - tel le triangle qui orne l'album, symbole propre aux pochettes cousues de Kütu Folk, mais aussi aux sonorités pincées et soignées de ce cher Leopold Skin : guitare, mandoline et banjo.

Béatrice Lajous

acheter ce disque


A lire également, sur Leopold Skin :
la chronique de "Leopold Skin And The Blue House Dandelions" (2009)

First Morning Light
Back to Montreal
Misty River
Please Get Out!
I See Mountains
House in a Tree
Lonesome and Cold
Winter is Coming
Goodbye
Howling Voices


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals