Les Nervous Cabaret à vif

05/03/2008, par | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

A force d'y jouer, la Flèche d'or, à Paris, est presque devenue pour les New-Yorkais cuivrés de Nervous Cabaret une seconde maison, un "home away from home". Même un soir de Manchester-Lyon, ils sont capables d'y rassembler un public respectable. Passant après l'excellent et trop méconnu John Vanderslice (en trio), Elyas et ses complices ont livré hier soir, en quintette guitare-basse-batterie-trombone-cornet un concert excellent, sans doute l'un des meilleurs d'eux que j'aie vus (et j'en ai vu un paquet). Si certains soirs, leur cocktail bien frappé avait un peu de mal à décoller, hier la sauce a pris dès les premiers morceaux. Un son tranchant, des musiciens en grande forme (malgré la fatigue accumulée en cette fin de tournée française), un nouveau bassiste adepte des sauts de kangourou : le concert fut percutant, intense, et le public, bien qu'un peu statique, manifesta bruyamment son enthousiasme. Ce fut aussi l'occasion de s'enquérir des projets d'Elyas, l'homme qui ne s'arrête jamais. Sitôt la tournée terminée, il ira s'installer un mois à Berlin pour humer l'air du nouvel eldorado des musiciens et maquetter quelques nouveaux morceaux. A suivre, donc.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog