Lispector - Track By Track

19/12/2013, par Béatrice Lajous | Track by track |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Lispector revient sur l'enregistrement de son dernier album "Life Without A Map". Le jeu des amis a été synonyme de nouvelles explorations sonores, voire de casse-têtes musicaux pour lancer la machine. De soirées karaoké en projections privées, elle nous dévoile ici deux ans, entre partage sur scène et douce instrospection dans son atelier de mixage. En plus de son amuseur estival, la vidéothèque de Lispector s'est enrichie cette année avec trois nouveaux clips. On dirait bien que 2014 nous ramènera à l'essentiel. Yeah Yeah !


Au départ, l’idée de “Life Without A Map” était d’enregistrer des versions différentes de morceaux déjà existants avec des copains qui m’ont accompagné sur scène en 2012. On retrouve donc Charlotte et Sofiane au clavier (à tour de rôle et jamais pendant les mêmes concerts donc) et Martial à la batterie. Vu qu’on avait passé une bonne partie de 2012 à répéter pour le live, je me suis dit que ce serait cool d’enregistrer un petit album souvenir. 


Ce qu’il faut savoir, c’est que j’ai fait imprimer l’album avant d’enregistrer quoi que ce soit. J’ai demandé à un autre copain, Sylvain Havec, de faire la pochette. Une sorte de carte aux trésors,  comme dans l’album de Philippe Chatel “Tom Tom Tommy", qui illustre chaque morceau de l’album. Du coup, je me suis retrouvée avec aucun titre de prêt, mais avec  une belle pochette et l’ordre des titres sélectionnés. Oui, j’ai souvent des bonnes idées comme ça…

Il ne s’agissait pas d’enregistrer en live proprement dit, mais d’enregistrer les musiciens séparément. Du coup, je suis partie dans une sorte de collage des parties jouées par les musiciens, de certaines pistes des démos, tout en ajoutant plein d’autres de mon côté. Je voulais vraiment que ces nouvelles versions aient un intérêt autre que les versions déjà existantes.

Au total, cela m’a pris environ 9 mois. J’’ai fini par me dire que l’album était fin prêt quand j’ai réussi à finaliser une version du titre d’ouverture.  

“Fashion Police 2012”

C’est donc la dernière chanson de l’album à être enregistrée et mixée (vu que j’ai tendance à faire les deux en même temps). C’est aussi la chanson qu’on avait le moins jouée live donc je partais d’un peu nulle part. Comme c’est une chanson qui compte en gros deux accords, je ne voulais pas les jouer au synthé comme sur la démo originale, qui figure sur Outsider Art Therapy.

Je me suis dit que ce serait cool que la version soit radicalement différente de l’originale. J’ai donc décidé d’y ajouter ce qui me passait par la tête, recommençant plusieurs fois à zéro devant des dizaines de pistes à organiser.  Au final, j’en suis très contente. Cette version est plus difficile d'accès que l'originale. Je la trouve moins sombre, plus libre. Même si le mix aurait pu être bien meilleur (notamment sur le petit break funky “yeah yeah”).

 

“Ride Pony Ride”

En plus d’avoir une chanson que je n’arrivais pas à finir en premier, je me suis retrouvée avec “Ride Pony Ride” en second (c’est moi qui avais fait la tracklist pourtant, mais vu qu’on s’amusait bien à la jouer en concert, je tenais initialement à la rejouer…)  Je pense que si le titre n’avait pas été imprimé, il n’aurait pas figuré en second sur l’album. J’ai ajouté une boîte à rythmes et plein de breaks car je trouvais la batterie (elle-même enregistrée avec un iPhone puis retravaillée entièrement ensuite…) trop répétitive et pas assez détachée de la rythmique de la guitare. Encore un collage donc… Mais au final, je trouve la chanson assez distrayante.

“A Pleasant Evening”

Sûrement l’une des versions que je trouve la plus réussie. J’ai également pas mal changé la batterie ! Ahah ! Enfin, J’ai fait pas mal de superpositions et rajouté des arrangements de clavier. Je voulais qu’elle ait un petit côté brésilien de Californie. J’adore les petites notes de clavier de Sofiane qui clôturent le morceau.

“How Far Away is The Moon From The Sun?”

Celle-ci est sans doute une de celle qui ressemble le plus au live, même si j’ai ajouté une basse qui n’existait pas (comme sur la plupart des morceaux d’ailleurs). J’ai également mélangé les claviers de Charlotte et Sofiane (qui avaient donc deux façons différentes de jouer les mêmes parties de clavier), et ajouté de l’orgue par-dessus. Les backups de Charlotte sont super. La batterie de Martial est doublée et parfois samplée.





“Go to Bombay!”

Je continue à préférer la version démo pour le chant. Il y a également certaines parties de guitare que l’on n’entend pas à cause du mix (hihihi). Mais au final, cela ressemble pas mal au live. C’est sans doute l’une des plus spontanées. Elle est toujours marrante à chanter car j’imagine vraiment la reine d’Angleterre partir changer de vie à chaque fois.

“Mixing You With Champagne”

Un peu comme “Ride,Pony,Ride”, j’ai eu du mal à la trouver intéressante à réenregistrer. Ce que je trouve super, c’est encore une fois le mélange (parfois peu probable) des claviers de Sofiane et Charlotte. Ils changeaient chacun de sons pendant le concert et j’ai voulu que l’on retrouve ça: la flûte, le sax, les violons, etc.… Le bazar quoi. Il y a pas mal d’erreurs de mix au final (des voix qui ne devraient pas être là). Je trouve ça drôle.

“Back to the 50’s”

J’aime beaucoup la batterie sur celle là, et le tambourin. Elle sonne comme une batterie enregistrée avec un iphone mais ça me va. Les voix de Charlotte sont vraiment bien aussi. Et ma guitare a rarement sonné aussi bien. :)



“Side By Side”

On a fait cette version avec Sofiane une fois et c’est également, à mes yeux, l’une des plus réussies. Il y a d’abord cet accord à la 41ème seconde (une erreur de Sofiane au départ mais que j’ai tout de suite trouvé géniale). J’aime le groove du clavier sur toute la seconde partie du morceau. Là pareil, au lieu de changer de note, Sofiane est resté sur les trois mêmes notes avec ce rythme bizarre. Je trouve ça génial. Ça change complètement de la version démo et je trouve ça vraiment cool. Et ce n'est pas une erreur de mix si l’on n’entend pas la fin des phrases sur le refrain, je trouvais juste ça mieux ainsi.

“The Cantina of Despair”

Encore une chanson marrante à jouer en concert mais avec laquelle j’ai eu du mal. Je crois que la version démo était bien meilleure sur plein d’aspects (notamment les trompettes de Kumi qui étaient très chouettes). Mais j’en garde un super souvenir et quelques fous rires avec Charlotte et Sofiane sur la petite descente des violons dans les aigus…

“The Cult Of Less”

Encore une chanson très drôle à chanter (les paroles sont marrantes mais le seul truc, c’est qu’il y en a plein, donc la chanson est longue…). J’adore le clavier de Sofiane à 1’24. Pareil, on a bien rigolé sur scène… J’ai ajouté pas mal de petites guitares et de clavier pour que ce soit un peu moins monotone. La version démo de ce titre ouvrira sûrement mon prochain album qui portera le même nom du coup. Ce n’est pas très logique mais de la logique, il n’y en a pas. Mais je n’ai pas encore fait imprimer la pochette cette fois ! J’apprends de mes erreurs.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews