Lloyd Cole - Interview

11/10/2006, par | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Ou "Bad Vibes", ton troisième album solo.

"Bad Vibes", ça m'est retombé dessus. Tout le monde l'a pris au sérieux, peut-être à cause de ma photo sur la pochette où j'avais l'air particulièrement renfrogné. Je me disais : "Comment peut-on prendre au sérieux un titre pareil ?" Pourtant, c'est ce qui s'est passé ! (rires) Là, ça ne me dérange pas si le mot "Antidepressant" est pris dans un sens littéral. Au contraire, c'est même plutôt flatteur !

Où est-ce que "Music..." s'est le mieux vendu ?
En Allemagne. Curieux, hein ? Jusqu'ici, je n'avais jamais eu énormément de succès là-bas. A l'époque où je vendais beaucoup de disques, les pays où ça marchait le mieux, c'était la Grande-Bretagne, l'Irlande, la France, la Suède, le Portugal... A la fois avec les Commotions et en solo. Maintenant, j'en vends de moins en moins, sauf en Allemagne ! Je fais trois jours de promo là-bas, et seulement une journée en France. Pourtant, je ne fais pas tellement de concerts en Allemagne. Financièrement, c'est difficile de monter une tournée avec beaucoup de dates, j'ignore pourquoi. D'ailleurs, il y a des choses que je ne comprends pas très bien : par exemple, sur la prochaine tournée, je toucherai trois fois plus d'argent à Stockholm qu'à Paris, alors que la salle n'est pas tellement plus grande... Pour en revenir aux Allemands, je pense que la plupart comprennent assez bien l'anglais. Ce qui peut expliquer le succès là-bas de quelqu'un comme Adam Green, chez qui les textes sont particulièrement importants.

Je trouve que ta voix fait passer de plus en plus d'émotion. En es-tu conscient ?
Oui, mais je ne sais pas si elle est plus émouvante en elle-même. C'est surtout qu'elle semble plus proche, et qu'ainsi elle exprime plus d'émotion, en effet. En fait, j'ai fini par accepter ma voix. (rires) Je n'en ai pas d'autre et je ne peux pas en changer, donc j'essaie simplement d'en tirer le meilleur profit. C'est non seulement un travail, mais aussi un plaisir de chanter. Ceci dit, je ne chante pas sous la douche, et quand, dans une fête, on me demande de chanter, je refuse catégoriquement ! (rires)

Pourquoi la tournée de reformation des Commotions, à l'automne 2004, n'est-elle passée que par le Royaume-Uni et l'Irlande ?
Nous avions pensé à d'autres pays d'Europe, mais les promoteurs ne voyaient pas la différence entre un concert de Lloyd Cole et un concert de Lloyd Cole and the Commotions. La différence, c'est que le second coûte environ dix fois plus cher que le premier, parce qu'il y a beaucoup plus de gens impliqués (rires). Donc, plutôt que d'essayer de monter une tournée européenne, on est allé à l'essentiel, d'autant qu'on ne voulait pas que ce soit trop long. On a répété pendant trois semaines, tourné pendant une semaine, et puis chacun est reparti de son côté. Et c'était très bien comme ça. Tout s'est bien passé, nous nous sommes amusés, mais j'ai compris que j'avais pris la bonne décision en quittant le groupe. Ce qui ne m'empêche pas d'être en bons termes avec Neil, Blair, Lawrence et Stephen, et de les voir encore de temps en temps.

Après la ressortie en double CD "deluxe" de Rattlesnakes, est-il prévu de rééditer les deux autres albums des Commotions ?
Je ne sais pas, mais je crois que Universal aimerait exhumer quelques faces B obscures...

Et votre live à Glastonbury, enregistré en 1986 par la BBC, sur lequel figure un morceau jamais paru sur disque ?
Ce devait être "Old Hats". Nous avons réutilisé les accords pour "My Bag". Je me souviens qu'il s'était mis à pleuvoir juste après notre concert. Mais bon, franchement, je trouve qu'il n'y a rien de plus ennuyeux que les gros festivals de rock. Sur scène, on essayait de faire un bon concert, mais une fois celui-ci terminé, on partait le plus vite possible parce qu'on n'avait aucune envie de rester. J'ai quand même joué au festival Primavera à Barcelone en 2004, en solo, mais c'était une petite scène et le cadre était vraiment magnifique.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals