Luis Francesco Arena - Porcelain Tandem

05/02/2008, par Judicaël Dacosta | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LUIS FRANCESCO ARENA - Porcelain Tandem
(Fiat Lux Records / Discograph) [site] - acheter ce disque

LUIS FRANCESCO ARENA - Porcelain TandemAuteur d'un premier album en 2005, paru sur le label Another Record, Luis Francesco Arena revient avec un successeur à la hauteur de nos espérances. D'emblée, on est frappé par la justesse de sa voix, et par la fonction de prisme qu'il arrive à lui insuffler au fil des morceaux. Rageuse sur "Seven Birds", elle se fait douce et aimante quand il s'agit de soutenir la voix de Jehn, sur le duo "Porcelain Tandem". Ici, la logique de l'album se révèle. Placé à la césure du disque, ce titre donne les clés de lecture de celui-ci, et on devine que la voix sereine de Pierre-Louis danse sur un dé à deux faces. Entre quatuor à cordes rythmique sur l'une et docile sur l'autre, l'atmosphère change au fil du temps alors que l'oxygène se raréfie. Comme un pied de né aux traditions, il place sa reprise de "Help" sur la deuxième face, et fait de ce morceau une douce ballade. Son interprétation est respectueuse au point d'appeler le fantôme d'Elliott Smith qui, en son temps, avait réussi une performance équivalente avec le titre "Because".
Dans l'esprit de Pierre-Louis, on croise souvent des êtres étranges. Certains titres comme "Seven Birds" et "The Lion's Kiss" faisant même penser à des fables. Cependant, cela ne l'empêche pas de nous imposer des réactions bien réelles. Et au détour de "Under Red Lights", on se surprendra à taper du pied et à hocher la tête. Les arrangements sont parfaits du début à la fin et "Reckon The Haze" emporte la palme sur les passages, troublants, de mimétisme voix / cordes. Au côté de Peter Deimel (Hushpuppies, Chokebore, The Kills), Luis Francesco a incontestablement franchi un cap. Enfermé dans le studio Black Box en pleine campagne, il a su tirer le meilleur de ses musiciens et surtout de ses chansons. Une perle folk en ce début d'année et une tournée à surveiller. Déjà.

Judicaël Dacosta
7 Birds
Hard To Move
Under Red Lights
Peanut Eye
The Lion's Kiss
On a Mission
Porcelain Tandem
Bastard Sons
Reckon the Haze
Help
One Last Record
The Soldier's Break


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews