M83 - Before the Dawn Heals Us

28/03/2005, par Guillaume Sautereau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

M83 - Before The Dawn Heals Us
(Gooom / Labels) [site] - achetez ce disque

M83 - Before The Dawn Heals UsAprès une première écoute de ce disque, j'ai eu envie de le jeter par la fenêtre, je l'avoue.
Ca commence plutôt bien, pourtant, "Moonchild" fait bonne impression en guise d'introduction. Mais bien vite, des breaks de batterie d'un kitsch absolu mettent la puce à l'oreille, et au bout de deux minutes d'insistance sur les quatre mêmes notes, c'est net, je m'emmerde. Difficile par contre de reprocher quoi que ce soit à "Don't Save Us From The Flames", stratégiquement placé en deuxième position et single noisy ultra efficace, un peu comme du Rollerskate Skinny adapté au XXIème siècle, moins tordu, plus immédiat. Passons sur "In The Cold I'm Standing" (du Dead Can Dance enregistré avec Tangerine Dream ou je rêve ? Je rêve), pour nous occuper de "Farewell / Goodbye", quelque part entre le slow de "La Boum" et "Stanlow" d'Orchestral Manœuvres in the Dark (la mélodie de voix doublée par un son de synthé assez proche, sans doute) : il faut bien l'admettre, c'est splendide à laisser bouche bée. L'est-ce assez pour faire pardonner le pilotage automatique bruitiste des deux morceaux qui suivent ? Non... Pour ne pas faire la fine bouche, quand Anthony tente de nous refaire le coup du tube imparable ("Teen Angst", un peu moins évident que "Don't Save Us From The Flames", mais aussi bon) ou du slow qui tue ("Safe", plus laborieux) ? A vrai dire, ça dépend des écoutes. Par contre, la fin du disque est beaucoup plus indigeste : "Car Chase Terror", trop téléphoné avec son faux dialogue de film, et "Slight Night Shiver " tombent à plat ; "A Guitar and a Heart" sonne vraiment trop comme du mauvais Hard FM des années 80. Faut pas exagérer quand même. Après les deux premières minutes de pure extase de "Lower Your Eyelids To Die With The Sun", il faut se taper une séance d'empilages et de dépilages de nappes qui semble durer des siècles. On perd un peu le sens du temps, dans les galaxies lointaines. C'est un peu la morale de l'histoire : pour grappiller quelques instants de félicité, il faut souffrir beaucoup de lourdeur. Dommage.

Guillaume

Moonchild
Don't Save Us From The Flames
In The Cold I'm Standing
Farewell / Goodbye
Fields, Shorelines And Hunters
*
I Guess I'm Floating
Teen Angst
Can't Stop
Safe
Let Men Burn Stars
Car Chase Terror!
Slight Night Shiver
A Guitar And A Heart
Lower Your Eyelids To Die With The Sun

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals