Marianne Faithfull - Easy Come Easy Go

19/12/2008, par Christophe Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

MARIANNE FAITHFULL - Easy Come Easy Go
(Naive) [site] - acheter ce disque

MARIANNE FAITHFULL - Easy Come Easy Go"The most tender place in my heart is for strangers" ("L'endroit le plus tendre de mon cœur est réservé aux étrangers") : c'est avec cette phrase que débute "Hold On, Hold On", le très attachant premier single de ce nouvel album de Marianne Faithfull ; une phrase qui se révèle être une véritable déclaration d'intention pour l'ensemble du disque. Car les dix-huit titres de l'édition double de ce "Easy Come Easy Go" sont peuplés, voire hantés par des étrangers de tout calibre et de toute époque. Car toutes ces reprises vont piocher dans près d'un siècle de jazz, de blues, de country, de soul et de musique pop ; de Duke Ellington au Black Rebel Motorcycle Club en passant par Sarah Vaughan, Randy Newman, Dolly Parton ou Morrissey ; des standards, bien sûr, des titres pris à des grands noms, certes, mais aussi des choix plutôt pointus comme ce fameux single, pris au répertoire de Neko Case (chanteuse des New Pornographers) ou cet excellent titre des Decemberists ("The Crane Wife 3"). Marianne Faithfull fait donc osciller son album, avec la classe qui l'accompagne toujours, entre tradition jazz et rock somptueux. Elle est aidée en cela par Hal Willner, fidèle producteur, qui donne à cet album un son extrêmement chaleureux (la prise de son est vraiment exceptionnelle - on croit parfois pouvoir toucher les contrebasses), l'accompagne de cuivres et de cordes toujours pertinents, ou de parties de guitares aux sons patinés. Et bien sûr, en guise de liant de cette recette onctueuse se place la voix de Marianne Faithfull, parfois à la limite de la justesse, mais toujours délicieuse.

Mais les notes de (très) bons goûts de cet album ne se limitent pas à ces choix acérés : voyez plutôt la liste des invités : Sean Lennon, Cat Power, Rufus Wainwright (superbes chœurs sur la reprise du "Children of Stones" des discrets Espers), Antony Hegarty (qui offre en duo une formidable reprise de Smokey Robinson), Jarvis Cocker, Nick Cave, Keith Richards ou le moins connu Teddy Thompson (fils de Richard et Linda) : difficile de réunir plus belle affiche ! On regrettera juste que pour louer un album (qui a toutes les raisons de mériter ces louanges), certains critiques se sentent obligés de descendre le précédent disque, le déjà très beau "Before the Poison". Et on laissera, bien sûr, un petit endroit tendre de notre cœur pour Marianne.

Christophe Dufeu


A lire également, sur Marianne Faithfull :
la chronique de "Before the Poison" (2004)

CD1
Down from Dover
Hold On, Hold On
Solitude
The Crane Wife 3
Easy Come, Easy Go
Children of Stone
How Many Worlds
In Germany Before the War
Ooh Baby Baby
Sing Me Back Home

CD2
Salvation
Black Coffee
The Phoenix
Dear God Please Help Me
Kimbie
Many a Mile to Freedom
Somewhere (A Place For Us)
Flandyke Shore

DVD
Documentaire/Interview avec Marianne Faithfull

 

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews